Currently set to Index
Currently set to Follow

Avec winamax, on peut multitabler très facilement.

Les options multitable de Winamax Jouer sur plusieurs tables en même temps est tout à fait possible sur Winamax. Si vous décidez de multi-tabler sur une tablette ou un mobile, le nombre maximum de tables est de 4, ce qui est déjà beaucoup pour un tout petit écran. En revanche, si vous jouez sur un ordinateur avec le logiciel Winamax et si celui-ci il dispose de plusieurs écrans de grande taille, vous pouvez multitabler assez facilement. Les limites sont surtout déterminées par votre capacité à rester gagnant sur un grand nombre de tables et bien sûr, le nombre de joueurs actif sur la room au moment de votre session. Techniquement, la limite du nombre de table dépend aussi de la configuration de votre installation informatique.

  Je joue avec Winamax   Je joue avec Winamax

Winamax propose plusieurs types d’affichage des tables, si vous décidez le multitabler. Il y a les trois modes d’affichage possible, dont le mode mosaïque, le mode cascade, ou encore le mode en pile. Dès qu’on commence à jouer sur plusieurs tables en même temps, il est fortement conseillé d’utiliser un tracker, car à partir de 4 tables, cela commence à devenir difficile de se souvenir des actions de chaque joueur ou de prendre des notes sur les adversaires. Un tracker permettra ensuite, après une session, de faire un débriefing des coups qu’on a gagné, de ceux qu’on a perdus ou encore des coups difficiles à jouer. Lorsqu’on a joué beaucoup de mains, sur beaucoup de tables, on peut, grâce à l’analyse des trackers, voir quels sont nos propres points faibles récurrents et tenter de les corriger.

Les modes d’affichage en multi-table :

Le mode mosaïque :

Le mode mosaïque permet d’afficher toutes les tables sur votre écran. Cette manière d’afficher les tables est très pratique si vous jouez sur quelques tables seulement en même temps ou que vous disposez d’un écran suffisamment grand, voire de plusieurs écrans. Ce mode de jeu devient compliqué lorsque vous jouez sur un grand nombre de tables, car chaque table devient toute petite ou alors il faut utiliser plusieurs écrans, ce qui demande des allers-retours incessants de la souris et des yeux. Cela peut donc être assez rapidement fatigant si vous jouez sur 10 tables ou plus. Pour ma part, j’apprécie assez ce type de disposition, jusqu’à huit tables réparties sur deux grands écrans. Il est recommandé de garder une taille de table suffisamment grande afin que les données affichées par le HUD du tracteur demeurent lisibles.

Le mode cascade :

Avec l’affichage en cascade, on a besoin de moins de place pour afficher les différentes tables. Celles-ci sont superposées avec un léger décalage entre chacune. Par rapport à la configuration précédente, on a moins besoin de se déplacer avec la souris, mais l’inconvénient, c’est que les tables s’affichent au dernier moment et qu’on ne peut pas suivre facilement des actions importantes.

Le mode en pile :

L’affichage en mode pile permet de n’avoir qu’une seule fenêtre qui s’affiche. Toutes les autres sont placées derrière la première. Cette manière d’afficher les tables est pratique si on a un petit écran comme avec ordinateur portable. L’autre avantage de ce mode de disposition est que la souris et le regard se déplacent assez peu, ce qui permet de ne pas trop se fatiguer. Cette façon de montrer les tables a le même inconvénient que la précédente, c’est-à-dire que l’action présente à nos yeux laisse peu de temps pour réfléchir aux actions. De plus, bien que certaines tables de poker réclament parfois notre attention, ces tables vont rester cachées jusqu’à que ce soit à nous de jouer, ce qui risque de nous faire manquer plusieurs actions de nos adversaires par exemple leur temps de réaction ou encore les relances et surrelances qui peuvent avoir lieu.

Lorsque je joue en mode pile ou en mode cascade, j’ai souvent l’impression de me transformer en robot et de ne pas être attentif aux différentes tables comme je le suis lorsque j’ai toutes les tables ouvertes sous le regard, mais c’est probablement une histoire de goût et d’habitude.

En Pratique :

En haut de chaque table de poker, on a un petit pictogramme qui permet de passer très rapidement d’un affichage à un autre. Lorsqu’on joue en mode multi-table, j’active le mode big blinde (BB en haut à droite de chaque table), ce qui évite d’avoir à jongler avec les chiffres d’une table à l’autre puisque l’unité de mesure et toujours la big blinde. Pour être plus efficace en mode multi-table, vous avez aussi la possibilité de programmer vos propres raccourcis clavier (dans la partie Outils > Options > Raccourcis clavier).

Les avantages de cette manière de jouer :

Avec Winamax comme avec les autres salles de poker, multitabler permet souvent de resserrer son jeu, de jouer moins de mains (mais de meilleures), d’augmenter son niveau de concentration (l’esprit n’a pas le temps de papillonner, car le mouvement est permanent), de ne pas s’ennuyer, car il y a toujours de l’action, d’être attentif aux statistiques générées par le tracker (si on en utilise un). D’accumuler les données dans son tracker afin d’analyser le jeu de chaque adversaire et son propre jeu après la session.

Les pauses :

Sur plusieurs tables à la fois, il est recommandé de faire des pauses régulièrement pour garder un bon niveau de concentration. En cas de tilt sur une table, il est préférable de fermer toutes vos tables ouvertes, car il y a de grandes chances pour que le tilt se propage. De même, si on sent que son niveau de jeu baisse, il est urgent de faire une pause sur l’ensemble des tables ouvertes.

Afin de lancer des tables de jeu, Winamax propose un outil très pratique qui s’appelle Shiva. Cet outil dédié au multitabling permet de lancer automatiquement des règles d’ouverture de table. Ce qui évite de perdre du temps à lancer les tables de façon individuelle dans le lobby. Cet outil permet de lancer jusqu’à 30 règles (ce qui est déjà beaucoup).

Avancer avec mesure et discipline :

On ne devient pas un joueur multi-table du jour au lendemain, même en étant doué. Il est recommandé, dans un premier temps d’apprendre à jouer au poker (ce que beaucoup de joueurs oublient), puis dans un deuxième temps, d’ajouter une seconde table. Lorsqu’on est à l’aise avec deux tables, on peut en ajouter une troisième et une quatrième. Ce n’est que lorsqu’on est à l’aise et gagnant avec trois ou quatre tables à une limite, qu’on peut songer à en ajouter. Quand on décide d’augmenter la limite de jeu, il est recommandé de revenir à une table ou deux, car lorsqu’on change de limite, beaucoup de paramètres sont différents et les automatismes des limites inférieures ne fonctionnent plus toujours. Il y a donc une phase d’apprentissage et d’acclimatation pour vaincre une limite avant d’ajouter des tables à toute nouvelle limite.

Choisir une table et un siège :

Bien qu’il existe des outils qui permettent d’ajouter rapidement des tables de jeu, il est tout de même important de rappeler que le choix de la table et de la place à table sont déterminants. Dans l’idéal, il est toujours conseillé d’observer les joueurs et de se mettre à gauche de celui qui est le plus faible. Une autre stratégie consiste à s’asseoir à gauche du plus gros tapis, dans une partie de cash game. Jouer sur plusieurs tables en même temps ne doit pas empêcher de prendre des notes régulièrement sur les différents adversaires. Cela permet, d’une part de rester attentif à l’évolution de la partie, mais aussi de taguer et ses adversaires en fonction des moves et des leaks qu’on a remarqués.

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 12 Moyenne : 4.3]
mi, ipsum quis dictum elit. tristique eleifend Donec