Currently set to Index
Currently set to Follow

La valeur des cartes, au poker contribue aux combinaisons.

valeur-carte-poker-180108 La valeur des cartes, au poker, est l’une des choses essentielles à connaître pour un débutant. La valeur des cartes au poker dépend de la force de chaque carte, c’est l’une des règles du poker classique. Il y a donc une hiérarchie entre les différentes cartes qui détermine la force, au poker. La meilleure carte est l’As et la pire est le 2, parmi les 13 de chaque couleur. Les cartes qui ont la valeur la plus élevée, après l’As sont les cartes dites « habillées », c’est-à-dire le K (King), le Q (Queen) et le J (Jack). Quelle que soit la variante, il n’existe pas de hiérarchie entre les couleurs, c’est-à-dire aucune couleur n’est supérieur à une autre. 

Au Texas Hold’em Poker, chaque joueur reçoit 2 cartes privatives qui peuvent former une combinaison avec les cartes du board, c’est-à-dire celles qui sont dévoilées au flop, à la turn et à la river. Au poker, si un coup va jusqu’à l’abattage, donc après le tour de mise de la river, les joueurs encore en jeu montrent leurs cartes privatives afin que soient départagés le ou les gagnants du coup. Lorsque vous apprenez la valeur des cartes, vous emmagasinez des outils qui vous permettent de savoir comment jouer au poker.

 

  Je joue avec Winamax   Je joue avec Winamax

Valeur des cartes au poker, de la plus forte à la plus faible :

  1. A : As (l’As est toujours la carte dont la valeur est la plus forte, sauf dans le cas d’une suite au 5 : suite 1,2, 3, 4, 5)
  2. K : King (roi en français)
  3. Q : Queen (reine  en Français)
  4. J : Jack (valet  en Français)
  5. 10 ou T pour Ten (dix en Français)
  6. 9
  7. 8
  8. 7
  9. 6
  10. 5
  11. 4
  12. 3
  13. 2

Le classement précédent est valable pour une carte isolée, mais aussi au sein d’une combinaison.

Les combinaisons prennent en compte la valeur des cartes au poker :

il existe plusieurs variantes de jeu de poker, mais toutes partagent la valeur des cartes, ainsi que des combinaisons.  Les voici, de la plus forte à la plus faible :

Ordre

Combinaison

Description

Exemple

1

Quinte flush royale

5 cartes qui se suivent, de la même couleur et se terminant par l’As.

Quinte flush royale.

2

Quinte flush

Suite de 5 cartes de couleurs identiques dont la plus haute carte est, au mieux, un K (King).

Quinte flush.

3

Carré

4 cartes de même valeur.  Si deux joueurs possèdent un carré, le carré dont la force des cartes est la plus haute l’emporte.  En cas de carré partagé, c’est la 5e carte qui possède la valeur la plus haute, qui peut départager des joueurs.

Carré.

4

Full

Ensemble comprenant 3 cartes de même valeur et deux autres cartes de force différentes.

Full.

5

Couleur

Combinaison de 5 cartes de la même couleur. Si plusieurs joueurs disposent d’une couleur, c’est la valeur la plus haute qui pourra aider à déterminer qui est le vainqueur. Les quatre couleurs sont Pic, cœur, carreau, trèfle.

Couleur.

6

Quinte

5 cartes de valeurs consécutives (qui se suivent). La quinte est parfois appelée aussi la suite ou la straight. Entre plusieurs suites, c’est toujours la suite la plus haute qui l’emporte.

Quinte.

7

Brelan

3 cartes de même valeur. En cas d’égalité de brelan,  ce sont les autres cartes hautes qui peuvent servir à départager les adversaires.

Brelan.

8

Double paire

Ensemble de 2 fois 2 cartes de même valeur. Si des adversaires sont à égalité, c’est la 5e carte haute qui permet de départager les compétiteurs.

Double paire.

9

Paire

2 cartes de même valeur. si plusieurs paires  sont en concurrence, ce sont les autres cartes hautes qui peuvent désigner le vainqueur.

Paire.

10

Carte haute

Carte seule, qui ne forme aucune autre combinaison.  Le kicker (carte accompagnatrice) peut aider à départager. C’est la 2e carte haute.

Carte haute.

Le bluff pour pallier à la faiblesse de la valeur des cartes :

Lorsque plusieurs mains vont jusqu’à l’abattage (showdown en anglais),  ce sont les combinaisons et les valeurs des mains constituées qui indiquent s’il y a un vainqueur ou si le pot doit être partagé.   Mais aller jusqu’à l’abattage n’est pas la seule manière de gagner au poker, vous pouvez faire folder (coucher en français) vos adversaires preflop, au flop, à la turn, ou encore à la river, en les relançant.  Il ne faut donc pas uniquement compter sur la combinaison ou sur la force de vos cartes pour gagner au poker. Il est même recommandé de bluffer de temps en temps (mais pas trop souvent tout de même), pour gagner des coups qui autrement auraient été impossibles à gagner en s’appuyant uniquement sur la valeur des cartes. Toute la difficulté et la subtilité du jeu consiste à comprendre dans quelles circonstances il est judicieux d’effectuer un bluff ou pas.  Cela peut dépendre de la situation, de la faiblesse affichée des adversaires, mais aussi du tempérament des compétiteurs ou des dynamiques de la partie.

Faire confiance à la valeur de ses cartes, lorsqu’on est débutant :

Si vous êtes un débutant poker, je me recommande plutôt de jouer en fonction de la valeur de vos cartes et de ne pas bluffer vous adversaire.  Le bluff est quelque chose de subtil qui doit être tenté progressivement, au fur et à mesure qu’on avance dans sa connaissance et sa compréhension du jeu.  Il y a des joueurs qu’il ne faut jamais bluffer, et d’autres qui peuvent coucher plus facilement une main en cas de relance ou de surrelance. Il faut donc apprendre à reconnaître les joueurs et les situations. En effet, reconnaître les profils des adversaires,  comprendre leurs motivations, prendre conscience des dynamiques d’une partie ou de dynamique de joueurs permet de doser les attaques, les phases plus calmes ou encore celles pendant lesquelles il est plus intéressant de suivre que de me relancer.

Aide mémoire permettant de retenir les combinaisons en fonction de la valeur des cartes :

combinaison-cartes-poker-pdf-190113 Afin de favoriser la mémorisation des différentes combinaisons au poker, j’ai réalisé un aide-mémoire (première illustration, tout en haut de cette page) que j’ai répété 9 fois sur un format A4 (en PDF) de manière à ce que vous puissiez le télécharger, l’imprimer et le découper facilement et bien sûr gratuitement, avant de le donner à des joueurs débutants que vous avez invités à une partie de poker entre amis. Vous pouvez télécharger et imprimer le document en PDF, en suivant ce lien.

 

 

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 18 Moyenne : 4.6]
adipiscing Phasellus elit. massa ut ut dapibus Nullam ultricies elit.