Currently set to Index
Currently set to Follow

Chaque règle de poker pour débutant est expliquée dans ce tutoriel.

Les regles du poker pour debutant : les combinaisons. Les règles du poker pour les débutants sont les premières choses à découvrir et à apprendre.  En effet, lorsqu’on est débutant au poker, les règles du jeu sont à connaître, avant même d’aborder les questions tactiques ou stratégiques. Mais rassurez-vous, les règles du poker (et particulièrement Texas Hold’em Poker, qui est la variante la  plus jouée dans le monde) sont très simples à comprendre, même pour un débutant. Il y a d’ailleurs un proverbe qui dit qu’il ne faut quelques minutes pour apprendre les règles du poker et toute une vie pour bien jouer à ce jeu de cartes et de jetons. Lorsqu’on est un débutant, apprendre les règles de poker consiste à  connaître les combinaisons de poker, ainsi que le déroulement d’un coup. Lorsqu’ils ont acquis les bases, les joueurs novices peuvent commencer à s’intéresser à la stratégie, en débutant par le choix des mains de départ, ou en découvrant les statistiques du Texas Hold’em Poker (la variance a plus pratiqué dans le monde,  autant en live qu’en ligne). Cet article vous donne des clés pour comprendre comment jouer au poker en utilisant les règles classiques du jeu.

 

  Je joue avec Winamax   Je joue avec Winamax

 

Généralités sur les règles du poker pour les débutants, en décembre 2020 :

Le matériel de base, pour commencer :

Pour débuter une partie de poker en live, c’est-à-dire entre amis, dans un casino ou encore dans un cercle de jeux, ou dans un club de joueurs amateurs, vous avez besoin d’un jeu de 52 cartes (si possible en plastique, car ces cartes glissent mieux et elles peuvent être tordues sans être pliées), mais aussi de plusieurs sortes de jetons différents afin de miser (je vous recommande d’utiliser des jetons marqués d’une valeur, car ils sont plus pratiques que des jetons sans valeur faciale).  Pour plus de confort, vous pouvez utiliser également un tapis de poker, qui détermine la zone de jeux, ainsi qu’un bouton “dealer” ou “donneur” qui peut être symbolisé par un gros objet qu’on déplace d’une place sur la gauche, de coup en coup.

L’organisation d’une partie :

Quand on est un débutant au poker, on peut commencer à prendre les règles  en même temps qu’on joue. Le poker est un jeu très codifié dans lequel les règles sont importantes, car elles permettent de jouer dans un cadre défini et accepté par tous, que l’on soit un joueur expérimenté ou un débutant.

Avant de  débuter une partie,  il faut désigner qui sera le premier donneur ou dealer.  Le plus souvent, cette place est attribuée au hasard. Puis directement à gauche du donneur se trouve le joueur en position de petite blinde (qui devra obligatoirement déposer une unité de jeu sur la table) avant de commencer la partie, puis le joueur situé en grosse blinde (qui devra déposer, le plus souvent, deux unités de jeu également, dans le pot commun) avant la donne des cartes.  Les blindes qui sont déposées par ces joueurs permettent qu’il y ait un enjeu avant même qu’un coup ne commence. Lorsque les joueurs décident de jouer en mode cash-game, le montant des blindes reste fixe pendant la durée de la partie. En revanche, si les joueurs décident de jouer en mode sit and go ou en mode tournoi, le montant des blindes augmente d’une manière définie à l’avance, par tranche de temps.  Par exemple pendant les 20 premières  minutes les blindes sont à 10/20, puis, 20 minutes plus tard elles passent à 20/40, etc. Dans un sit and go ou dans un tournoi, à mesure que le temps passe, la pression des blindes se fait de plus en plus importante sur les tapis (ou stacks : sommes des jetons de chaque participant) des joueurs encore en jeu.

Au poker,  une partie désigne l’ensemble de la compétition ou de la rencontre et un coup sert à qualifier  une succession de confrontations qui sont ponctuées par des tours de mise. Lorsqu’un coup est achevé, un autre débute aussitôt avec le déplacement du bouton (qui désigne le dealer), ainsi que des blindes, d’un cran vers la gauche et la distribution de nouvelles cartes à chacun (après mélange des cartes).

Les règles du poker pour les débutants commencent avec les combinaisons :

Le but du poker est de gagner les jetons des adversaires. Pour cela vous pouvez utiliser la technique du bluff, mais aussi tenter de réaliser une combinaison supérieure à celle de vos adversaires. Dans ce jeu, les jetons que vous économisez ou que vous ne perdez pas sont aussi importants que ceux que vous prenez à vos adversaires. Il est donc primordial de faire grossir les pots dans laquelle vous êtes favoris et de savoir vous coucher ou maîtriser la taille du pot lorsque vous pensez que vous êtes battu et que votre adversaire ne foldera (couchera) pas sa main.

Il existe 10 combinaisons au poker qui ont été classées selon leurs forces (plus une combinaison est rare et plus elle est forte et inversement, plus une combinaison et commune et moins elle possède de puissance), les unes par rapport aux autres.  La combinaison la plus forte est la quinte flush royale et la plus faible est la carte isolée basse (accompagnée par un kicker faible (le kicker est la seconde carte, en termes de valeur)).

Au poker, le gagnant d’un coup est celui qui  reste seul en jeu (après que les autres joueurs se soient couchés), ou celui qui a obtenu la meilleure combinaison de carte après l’abattage (appelé aussi showdown).  Si plusieurs joueurs vont jusqu’à l’abattage, il est possible, en cas d’égalité, que plusieurs joueurs se partagent le pot. Il est donc possible qu’il y ait plusieurs vainqueurs.

Les débutants doivent savoir qu’au Texas Hold’em Poker, une combinaison est toujours constituée de 5 cartes. Même si la combinaison ne comporte pas 5 cartes comme dans le cas de la paire,  ce sont les autres cartes hautes du board qui sont prises en compte (2 cartes pour la paire et 3 autres cartes hautes parmi celles qui sont communes à tous les joueurs).

Un jeu de cartes de poker est différent d’un jeu de cartes de belote ou de tarot. Au poker, le roi est symbolisé par la lettre K pour King. La Dame est représentée par le Q de Queen, le Valet  correspond au J de Jack et le 10 est parfois noté T pour Ten.

Le classement des mains de poker, de la plus faible à la plus forte  :

  • La carte isolée ou la carte haute est la carte la plus haute d’un joueur qui n’a pas réussi à former une combinaison plus forte.  Si plusieurs adversaires ont la même carte haute, leur deuxième carte, appeler kicker peut les départager. Exemple : 
    Q ♡
    . L’ordre des cartes de la plus faible à la plus forte est 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, J, Q, K, A.
  • La paire est formée par deux cartes identiques. Si plusieurs joueurs disposent d’une paire en commun,  ce sont les autres cartes hautes qui peuvent les départager. Exemple : 
    Q ♡
    Q ♢
  • La double paire se compose de deux paires. Lorsque plusieurs joueurs ont une double paire, de même valeur, c’est la 5e carte la plus haute qui peut les départager. Exemple : 
    Q ♡
    Q ♢
     + 
    9 ♤
    9 ♧
  • Le brelan se compose de 3 cartes de même valeur.  Quand plusieurs joueurs possèdent un brelan en commun,  ce sont les deux autres cartes hautes qui peuvent faire la différence. Exemple : 
    Q ♡
    Q ♢
    Q ♤
  • La suite ou la  quinte comprend 5 cartes qui se suivent (toutes ne doivent pas être de la même couleur). La suite la plus haute a toujours l’avantage. Quand plusieurs joueurs ont la même suite, il peut y avoir partage du pot. Exemple : 
    2 ♡
    3 ♢
    4 ♤
    5 ♧
    6 ♡
  • La couleur ou la flush désigne 5 cartes de la même couleur,  qui ne se suivent pas. Par couleur, il faut comprendre  pique, cœur, carreau ou trèfle. Si plusieurs joueurs disposent d’une couleur, c’est celle qui est composée des cartes les plus hautes qui l’emporte. Exemple : 
    Q ♡
    4 ♡
    9 ♡
    2 ♡
    6 ♡
  • Le Full est composé d’un ensemble de 3 cartes de valeurs identiques et d’un autre ensemble de deux autres cartes de valeur similaires. Pour que les débutants mémorisent la combinaison, on leur dit aussi qu’il s’agit d’un brelan + une paire. Exemple : 
    Q ♡
    Q ♢
    Q ♤
     + 
    6 ♧
    6 ♡
  • Le carré comprend 4 cartes d’une valeur identiques. En cas de besoin, la carte la plus haute vient compléter la combinaison  afin de départager plusieurs joueurs qui possèdent le même carré sur le board. Exemple : 
    Q ♡
    Q ♢
    Q ♤
    Q ♧
  • La quinte flush est une suite de la même couleur dont la carte de la plus haute ne peut dépasser le roi (king). Exemple : 
    8 ♡
    9 ♡
    T ♡
    J ♡
    Q ♡
  • La quinte flush royale est aussi une suite de la même couleur, mais à la différence de l’autre, sa plus petite carte est le 10 est la plus grande est l’As. C’est une combinaison imbattable, mais qui est très rare. Exemple : 
    T ♡
    J ♡
    Q ♡
    K ♡
    A ♡

Télécharger un aide-mémoire des combinaisons de poker en PDF imprimable :

combinaison-cartes-poker-pdf-190113 Afin d’aider les joueurs débutants à mémoriser les 10 combinaisons de poker,  j’ai créé un petit aide-mémoire que vous pouvez télécharger gratuitement et qui peut être imprimé sur une feuille de papier A4 afin d’être distribué à vos invités lors d’une partie de poker entre amis.  Lien de téléchargement gratuit de l’aide-mémoire sur le classement des mains  de poker, en PDF.

La page A4, à imprimer, contient 9 fois  les 10 combinaisons de poker avec un classement des mains selon leurs forces. J’espère que ce petit document vous sera utile pour vos parties de Texas Hold’em Poker entre amis.

 

Les règles, pour les novices, au poker concernant le déroulement d’un coup :

La donne des cartes :

Quand les joueurs ont pris place autour de la table, que ceux qui sont en position de small blind et de big blind ont déposé leurs blindes devant eux,  le dealer commence la distribution des cartes, en donnant une carte à chacun en débutant par l’adversaire en position de small blind et dans le sens des aiguilles d’une montre.  Lorsque ce premier tour de donne est achevé, le donneur recommence l’opération, toujours en commençant depuis le joueur en position de petite blinde et en terminant par lui-même. Au Texas Hold’em Poker, dès que chaque joueur a reçu ses deux cartes privatives,  c’est à chacun de parler, à tour de rôle, pour annoncer son action, en commençant par le joueur qui se pose trouve en position UTG (Under The Gun), c’est-à-dire juste à gauche celui qui est en grosse blinde. Pendant le tour de mise preflop, les joueurs s’expriment chacun à leur tour et c’est le joueur en position de grosse blinde qui parlera en dernier.

Les actions possibles :

Le premier joueur qui parle, après la distribution des cartes à trois possibilités qui s’offrent à lui.  Il peut :

  • Se coucher (folder),  c’est-à-dire qu’il jette sa main et abandonne le coup,  s’il estime que sa main est trop faible pour pouvoir participer au coup qui se déroule.
  • Payer ou suivre la grosse  blinde (call), c’est-à-dire qu’il dépose les jetons correspondant au montant de la grosse blinde devant lui,  cela permet de rester dans le coup à moindres frais.
  • Relancer (raise), c’est-à-dire que le joueur doit déposer au minimum un montant équivalent à deux fois la grosse blinde. La relance serre soit à faire grossir le pot, soit à montrer de la force aux adversaires, en vue de les impressionner (pour la suite du coup) ou de leur faire quitter le coup.

Dès que le premier joueur s’est exprimé, c’est au tour du second  de prendre la parole, puis du 3e, etc. Chaque joueur qui prend la parole, à la suite du premier joueur, peut effectuer les mêmes actions que le premier joueur.

En cas de relance ou de surrelance, pour rester en jeu, les autres joueurs doivent s’aligner sur la relance la plus haute où effectuer à leur tour, une relance encore plus importante.

De temps en temps, il arrive également que tous les joueurs, jusqu’à la small blind estiment que leur main n’est pas assez bonne pour être jouée et couchent leurs mains. Dans cette situation, le joueur en position de small blinde à la possibilité soit de s’aligner sur le montant de la grosse blinde, pour rester en jeu, soit de se coucher à son tour et d’abandonner sa small blind au seul adversaire encore en course, le joueur en grosse blinde. Si le joueur en small blind décide de compléter le montant de la grosse blinde, le joueur en big blind peut relancer ou  dire “parole” (check), c’est-à-dire qu’il reste dans le coup sans avoir besoin d’ajouter de jetons au pot. LEs deux joueurs encore en jeu peuvent aussi relancer.

Depuis le flop, jusqu’à la river, tous les joueurs peuvent effectuer les mêmes actions que preflop avec en plus, la possibilité de checker (parole),  lorsqu’aucun montant n’a été versé au pot auparavant, pendant le tour de mise.

Les streets (ou les tours de mise) :

Au poker, on appelle “street” les différents  moments qui permettent aux joueurs de miser. Il y a d’abord la phase preflop,  puis le flop, la turn et la river. Il y a donc, en tout, 4 streets au Texas Hold’em Poker.

  • La première phase de mise se nomme preflop.  Pendant cette phase de mise, aucune carte n’est dévoilée sur la table, les joueurs se contentent d’utiliser les cartes privatives qu’ils ont reçues du dealer.
  • Lorsque le tour de mise preflop est achevé, le donneur  brûle une première carte (c’est-à-dire qu’il pose sur la table une carte face cachée. C’est une tradition poker qui vise à réduire les risques de triche en ne jouant pas la première carte du haut du paquet) puis il dispose sur la table les 3 cartes suivantes, face visible, au Texas Hold’em Poker  (et dans la plupart des variances comme à l’Omaha). Le dévoilement de ces trois cartes et le tour de mise qui s’ensuit se nomment le flop. Une fois que le flop est étalé sur la table de jeu, les joueurs encore dans le coup participent à un tour de mise.
  • La turn (tournant) est la phase suivante pendant laquelle le donneur brûle une nouvelle carte et pose sur la table une quatrième carte face visible. Il s’ensuit un nouveau tour de mise entre les joueurs encore dans le coup.
  • A la river (rivière),  le dealer brûle une dernière carte, puis il retourne une 5e carte sur le board (appelé aussi tableau. Le bard désigne l’ensemble des cartes communes posées face visible), face visible. Une fois que la carte de la river est connue, les joueurs encore en jeu effectuent un dernier tour de mise.

À l’issue du dernier tour de mise, s’il reste encore plusieurs joueurs dans le coup, ceux-ci dévoilent leurs cartes privatives afin que soit déterminer s’il y a un vainqueur ou si le pot est partagé. Cette phase de jeu est nommée l’abattage (showdown). Lors de l’abattage, c’est le joueur ou les joueurs qui ont la combinaison la plus forte qui gagnent le coup. Quand cette phase de jeu est terminée, le dealer suivant mélange les cartes et  les distribue à nouveau. C’est un nouveau coup qui débute alors.

 

Texas Hold'em Poker : déroulement d'un coup.

 

Apprendre les règles du poker quand on est débutant, en décembre 2020 :

Comme tout apprentissage, les règles de poker nécessitent un certain nombre de répétitions pour être assimilées. Bien que le poker soit un jeu facile à apprendre,  quelques minutes à quelques heures de jeux, sans enjeu (sans argent), sont nécessaires, suivant les individus. Certains apprennent très vite alors que d’autres ont besoin de davantage de temps pour assimiler les mêmes connaissances.  C’est pourquoi, quand vous êtes un débutant au poker, je vous recommande de jouer entre amis compréhensifs pour commencer, avec des personnes patientes qui prendront le temps de vous expliquer les règles et éventuellement corriger vos erreurs avec bienveillance (car jouer avec des gens impatients et intolérants dans un premier temps  ne pourra que vous dégoûter de ce jeu, pourtant fascinant). Si vos premières parties de poker se déroulent sur internet, je vous recommande très fortement de commencer à jouer en mode play money, pendant quelques jours, au minimum (quand on est débutant, on a tout à apprendre et on commet obligatoirement beaucoup d’erreurs que les joueurs plus aguerris vont exploiter, c’est pourquoi il est important de ne pas jouer d’argent au début, tout au moins). Il ne suffit pas de connaître les règles de poker pour être gagnant. Car le poker est un jeu complexe dans lequel beaucoup de stratégies et de tactiques doivent être mises en œuvre pour gagner. De même que les règles du jeu, les  tactiques et les stratégies peuvent faire l’objet d’un apprentissage. Pour cela, il existe différentes ressources comme des vidéos de poker, des livres de stratégie de poker, des forums dédiés à la stratégie, mais aussi des écoles de poker gratuites proposées par les opérateurs de poker en ligne agréés ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). En France, en décembre 2020, la meilleure école de poker en ligne gratuite est incontestablement celle de Winamax (réservé aux personnes majeures). Les salles de poker en ligne agréées ARJEL (salles légales en France) proposent différents types de parties (cash game, sit and go, tournois) en mode gratuit (play money) ou en mode argent réel (real money). Vous êtes libre de jouer en mode gratuit ou en mode argent réel dans les salles de poker agréées ARJEL (un dépôt d’argent n’est pas obligatoire dans ces salles).

Aide-mémoire qui rappel les règles pour les joueurs de poker débutants :

Bases du Texas Hold'em Poker. Voici un aide-mémoire qui résume, sur une page au format A4 (en PDF), qui résume tout ce que vous devez retenir des règles de poker, quand vous êtes débutant. Le document peut être téléchargé et imprimé gratuitement. En plus des règles du jeu, je vous fourni quelques éléments de compréhention stratégique de base.

 

 

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 165 Moyenne : 4.7]
mattis elit. nunc vel, leo commodo libero. Phasellus dolor. mattis