Currently set to Index
Currently set to Follow

Effets du jeu excessif.

assi_attente Le jeu problématique n’est pas sans conséquences pour les proches du joueur, pour lui même ou dans ses activités sociales.

 

 

 

Presentation des effets du jeu excessif.

  • Les effets pour le joueur excessif.
  • Les effets pour l’entourage du joueur excessif.
  • Les effets professionnels.
 

Effets du jeu excessif :

Les effets du jeu excessif peuvent être nombreuses et dommageables, pas seulement pour le joueur, mais aussi pour ses proches et son environnement professionnels:

 

Pour le joueur excessif :

  • Accentuation ou apparition de problèmes psychologiques ; mal-être, dépression, anxiété, perte d’estime de soi, sentiment de vie vide sans le jeu, idées suicidaires.
  • Accentuation ou apparition de problèmes de santé ou liés à l’aspect physique : insomnie, tension, ulcères, problèmes de santé liés au stress, mauvaise alimentation, hygiène délaissée, manque d’attention pour son aspect physique.
  • Dépendances croisées : consommation accrue ou nouvelle consommation de tabac, d’alcool, de drogue à mesure que le problème du jeu augmente.
  • Difficultés personnelles : vouloir arrêter de jouer mais ne pas y parvenir, doute, angoisse, perte de confiance en soi, gêne à affronter les autres et leurs jugements, épuisement moral, sentiment de solitude extrême.
  • Répercutions sociales : querelles, relations tendues, séparation, divorce, sentiment de solitude, isolement, mensonges, manipulations, violences morale, verbales ou physique faites à l’entourage.
  • Répercutions financières : baisse des revenus, incapacité à régler ses dettes, faillite, etc. Problèmes légaux : procès (divorce, vole, escroquerie, fraude, contrefaçon, consommation de stupéfiant…), arrestation, incarcération.
  • Si le couple est brisé : séparation : divorce, chacun se retrouve seul et peut être désargenté en sus, le patrimoine pouvant être dilapidé. Difficulté pour obtenir la garde des enfants et reconstruire sa vie.

 

  parc

Pour les proches :

  • Le joueur excessif peu refuser d’admettre qu’il a un problème avec le jeu et lui faire reconnaître son problème peu s‘avérer difficile.
  • Répercutions financières : baisse des revenus, incapacité à régler ses dettes, faillite, saisies, perte du patrimoine, contribution pour régler les dettes.
  • Mensonges et manipulation de la part du jouer excessif pour emprunter de l’argent aux proches afin de jouer. Les proches se retrouvent floués.
  • Difficulté à expliquer et à assumer, vis-à-vis du reste de l’entourage, le problème de jeu excessif et ses répercutions d’où quelquefois des mensonges et du déni pour masquer la situation.
  • Mensonge aux enfants, mauvais résultats scolaires, angoisses des enfants face aux problèmes des adultes.
  • Accentuation ou apparition de problèmes psychologiques; mal-être, dépression, anxiété, perte d’estime de soi, idées suicidaires.
  • Difficultés de faire face : Avoir le sentiment de ne pouvoir aider celui qui voudrait arrêter de jouer mais qui n’y parvient pas, doute, angoisse, perte de confiance en soi, sentiment d’impuissance, sentiment d’insécurité, tendance à culpabiliser et à se croire responsable ou co-responsable du problème de jeu.
  • Gêne à affronter les autres proches et leurs jugements, tristesse d’être parvenu à cette situation aussi rapidement, embarras, épuisement moral, colère, ressentiment, empathie exagérée, repli sur soi, solitude et isolement.
  • Positions confuses: Des enfants qui prennent la place des parents, des parents qui protègent trop leurs enfants, des conjoints ou enfants qui se chargent de l’ensemble des tâches domestiques qui étaient auparavant partagées ou dédiées à une autre personne.
  • Accentuation ou apparition de problèmes de santé ou liés à l’aspect physique : insomnie, tension, ulcères, problèmes de santé liés au stress, mauvaise alimentation, hygiène délaissée, manque d’attention pour son aspect physique, oubli de prendre soin de soit.
  • Dépendances croisées : consommations accrues ou nouvelle consommation de tabac, d’alcool, de drogue à mesure que le problème du jeu augmente.
  • Relations tendues avec le joueur excessif pouvant mener des échanges verbaux ou physiques malheureux. Si le couple est brisé : séparation : divorce, chacun se retrouve seul et peut être désargenté en plus, le patrimoine pouvant être dilapidé. Difficulté pour obtenir la garde des enfants et reconstruire une autre vie.
 

Professionnels :

  • Mensonges et manipulation de la part du joueur excessif pour emprunter de l’argent aux collègues afin de jouer. Les collègues se retrouvent floués.
  • L’irritabilité du joueur peut conduire à des relations tendues avec les collègues et mener des échanges verbaux ou physiques regrettables.
  • Certains collègues peuvent feindre de ne pas avoir remarquer l’engouement du joueur ou un changement d’attitude afin de ne pas s’impliquer personnellement et ainsi se protéger.
  • Fautes professionnelles (escroquerie, vol, fraude, contrefaçon) pour couvrir les dettes de jeu.
  • La préoccupation quasi-exclusive du jeu peu diminuer l’efficacité au travail ou dans les études.
  • Absences, retards, fautes professionnelles répétées, difficultés relationnelles, manque d’efficacité, peuvent empêcher l’ascension professionnelle, conduire à des mises à pied, retenues sur salaires ou licenciements.
 
À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 7 Moyenne : 4]
commodo mi, diam in suscipit mattis luctus Lorem