Currently set to Index
Currently set to Follow

Le poker intéresse les scientifiques à plus d’un titre.

jetons de poker   Pour les scientifiques, les jeux de poker et les joueurs de poker sont très intéressants à étudier car de nombreux paramètres entrent en jeu tel que le calcul, la logique, l’intuition, la prise de décision dans un environnement où de nombreuses inconnues persistent, l’empathie, la compréhension des autres et des situations, etc. Pour les scientifiques le poker est aussi un immense défi dans la compréhension des processus manteaux et neurologiques. Comprendre comment un joueur de poker fonctionne et prend ses décisions pourrait permettre à des intelligences artificielles de résoudre des problèmes dans des milieux complexes  et mouvants dans lequel de nombreuses inconnues doivent être prise en compte. 

  Je joue avec Winamax   Je joue avec Winamax

Au poker, l’habilité permet de vaincre le hasard :

Pendant un certain temps, le poker a fait l’objet de débats dans la société pour savoir si l’adresse était supérieure, égal ou inférieur à la chance dans ce jeu. Bien que pour tous les joueurs réguliers, l’issue de cette question ne fait aucun doute, il n’en allait pas de même pour les tribunaux qui ont plusieurs fois rendu des avis contradictoires sur le sujet. Il faut dire que la question est très importante pour un état, car des revenus fiscaux peuvent en dépendre.
Pendant très longtemps, la France par méconnaissances a considéré le poker comme un jeu de hasard. La conséquence en était que les revenus générés par le poker il n’était donc pas soumis à l’impôt. Puis après 2010, les tribunaux, ainsi que l’État se sont à nouveau questionnés pour savoir si l’adresse ou la chance prévalait dans ce jeu. Les dernières conclusions de l’administration fiscale ainsi que des tribunaux ont été que dans ce jeu, si un joueur gagne régulièrement de l’argent, c’est que ses compétences sont supérieures aux aléas à du jeu. Ce qui implique que les bons joueurs peuvent être taxés par l’État, au titre des bénéfices non commerciaux. À la suite de ces conclusions, la chasse aux sorcières, ou plutôt aux joueurs de poker a été ouverte, et les redressements fiscaux se sont abattus comme une pluie de calamité sur les joueurs qui a eu le mauvais goût de gagner de l’argent au poker tout en étant réside en France.

Dans le poker, le hasard intervient, mais celui-ci peut être dépassé si le joueur développe une habileté suffisante, mais aussi si le rake imposé par la maison de jeu, mais pas trop important. D’ailleurs, il existe parfois quelques tables, à certaines limites, chez certains opérateurs qui sont loin d’être rentables, vu le niveau de rake pratiqué et cela, même en étant un excellent joueur.

Comme l’ont constaté différentes instances judiciaires, au poker il est possible de développer des stratégies qui permettent d’être gagnant. Il est donc nécessaire de connaître les stratégies et ensuite de les mettre en œuvre avec autant d’efficacité que possible.

La science s’intéresse au poker :

Plusieurs études ont été menées sur les joueurs de poker, car les aptitudes développées par ceux-ci intéressent grandement les chercheurs, notamment dans le domaine des neurosciences. Les joueurs qui sont parvenus à un excellent niveau développent des facultés particulières qui peuvent faire l’objet d’études et qui peuvent être mesurables, à l’aide, par exemple, d’une IRM. C’est le cas pour une expérience qui a été conduite avec des joueurs du Team pro de Winamax pour savoir quelle zone de leur cerveau était souvent activée et pouvait leur donner un avantage par rapport à leurs adversaires. On se rend compte dans, cette étude, que pour chaque joueur observé, la compétence travaillée varie d’un individu à l’autre. Pour certains, il s’agit de développer le calcul, pour un autre, la compréhension des adversaires, pour une troisième, de résister au stress.  

Pour les besoins du reportage, seules quelques parcelles des cerveaux de ces génies du poker ont été observées, mais il ne fait aucun doute que chacun de ces joueurs possède aussi d’autres ressources et qualités qui n’ont pas été évoquées dans le documentaire.

jeton de poker Le poker a déjà fait l’objet de plusieurs études différentes. Le jeu est particulièrement apprécié par les scientifiques, car les joueurs de poker pro développent des aptitudes très spécifiques pour devenir performants dans leur domaine.

Le poker et un jeu mental qui demandent plusieurs aptitudes particulières et beaucoup de travail pour parvenir à un résultat. Les processus mentaux à l’œuvre dans ce jeu sont parfois particulièrement élaborés. On s’est aussi rendu compte que la chimie avait son importance dans les choix (parfois inconscients) que peuvent effectuer les joueurs.

 

Des joueurs du team Winamax se prettent à des expériences scientifiques.

 

La testostérone et le poker :

Une étude a été conduite auprès de cobayes humains volontaires pour jouer au poker. Cette étude a permis de mettre en évidence le rôle de la testostérone dans le comportement plus ou moins agressif et plus ou moins réfléchi des joueurs. Cette étude est particulièrement intéressante, car elle prouve que certaines actions n’ont pas toujours leurs causes dans un processus conscient.

L’évolution des jeux :

La technologie et l’évolution des connaissances avancent à grands pas depuis de nombreuses années, au point que certains jeux ont été résolus depuis un moment déjà, comme le morpion ou les dames. D’autres sont en passe de l’être et d’autres encore le seront très prochainement comme le jeu de go et certaines variantes du poker. La recherche de la résolution de jeu par des équipes travaillant dans le domaine de l’intelligence artificielle permet aussi de participer à la résolution de problèmes complexes telle que les déplacements dans des agglomérations. Comprendre les processus mis en œuvre pour résoudre les problèmes que posent le jeu peuvent trouver d’autres applications pour des problèmes complexes dans des domaines différents, grâce à l’élaboration de modèles mathématiques.

L’ordinateur est à présent supérieur à l’homme en Heads-Up, au Texas Hold’Em Poker limite :

Plusieurs équipes de chercheurs en intelligence artificielle sont parvenues à créer des programmes capables de battre les humains en Heads-Up au Texas Hold’em Poker. Grâce à ces avancées majeures, l’intelligence artificielle est parvenue à trouver des stratégies capables de vaincre les meilleurs joueurs de la planète dans cette variante spécifique.

Les chercheurs en intelligence artificielle s’intéressent à plusieurs formes de poker :

Après avoir vaincu le champion du monde de jeu de go, les équipes de Deepmind (l’un des super ordinateurs de Google) ont annoncé qu’elles vont à prochainement s’attaquer à différentes variantes du poker. Si en tant que joueur, on ne souhaite pas que le jeu soit résolu, on peut se féliciter, en tant que humaient des bénéfices que peuvent apporter la résolution de problèmes complexes. Ces avancées se font à travers l’étude des jeux comme le poker, dont l’une des composantes est que l’information est incomplète.

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 2 Moyenne : 4.5]
mi, ultricies ut ante. sed suscipit lectus tristique Donec mattis id consectetur