Currently set to Index
Currently set to Follow

L’histoire du poker des origines supposées à maintenant.

Vue du célèbre paneau de las Vegas Personne ne connaît véritablement l’origine du poker. Cette origine est probablement multiple. Plusieurs jeux différents se sont combinées au fil des temps pour aboutir au poker actuelle que nous connaissons. Comprendre l’évolution de ce jeu éclaire sur la manière dont il se joue actuellement et permet de mieux comprendre le poker. Certains font remonter les origines au 10e siècle après Jésus-Christ, en Chine, avec un jeu inventé par l’empereur Mu-Tsung qui c’est inspiré d’un jeu de dominos. D’autres pensent que le poker vient d’Inde et qu’il fait suite à un jeu local appelé le Ganijafa. D’autres encore voient de grandes similitudes dans le vocabulaire entre le poker et le braque, un jeu venu d’Angleterre.
Quelques-uns pensent qu’on trouve l’origine de notre jeu de cartes favoris en Perse, entre le 17e et le 18e siècle, c’est là que l’As Nas est né. Ce jeu présente beaucoup de similitudes avec le poker, car c’est un jeu dans lequel le hasard et le bluff ont une très grande importance. L’Europe serait elle-même aussi à la base d’une part du jeu comme la possibilité de passer où d’ouvrir, avec un jeu allemand appelé le Pochspiel. La France aurait aussi contribué à la naissance du jeu grâce à son système de quatre couleurs et (pique, cœur, carreau, trèfle). En France, on jouait à l’époque au jeu du “poque”, qui ressemble beaucoup à celui de la bouillotte et du brelan.

Le plus vraisemblable, c’est que le poker est un assemblage de ces différentes composantes glanées dans plusieurs régions du monde à des époques successives.

  Je joue avec Winamax   Je joue avec Winamax

L’aventure américaine :

Dans la littérature c’est en 1830, dans un livre appelé “An Exposure of the Arts and Miseries of Gambling”, de Jonathan H. Green, que le terme « poker » apparaître écrit pour la première fois. Il était utilisé pour décrire les parties d’un jeu de carte qui se déroulait depuis le début des années 1820, aux États-Unis sur les bateaux à vapeur navigant sur le fleuve Mississippi. Dans les années 1830, des professionnels du poker sillonnaient le fleuve à bord de grand bateau à aube sur les lesquelles étaient organisées, très régulièrement, des parties. Ces bateaux naviguaient entre les villes de la Nouvelle-Orléans et Louisville. Vers le milieu du 19e siècle, le poker s’étend dans les États-Unis, jusque dans le Far-West. Le jeu a poursuivi son évolution avec l’apparition des tirages, vers 1865, au moment de la fin de la guerre de sécession. C’est aussi vers cette époque, en 1870 plus précisément que naquit le Stud et le Draw.

Amarillo Slim C’est 100 ans plus tard, qu’ont lieu les premiers championnats du monde de poker, appelés les WSOP et qui ont été organisé au casino Horseshoes, à Las Vegas par le célèbre, Jack Binnnion.

Le poker que nous connaissons maintenant a subi beaucoup d’évolutions au cours de sa très longue histoire, depuis ses origines. Plusieurs éléments sont apparus successivement dans des civilisations différentes. Au fil du temps, les évolutions ont été progressivement incorporées dans ce qui est désigné par le mot “poker”.

 

Les origines et la lente évolution du poker :

Les origines du poker sont multiples et aujourd’hui, personne n’est certain qu’une source unique existait. L’hypothèse la plus couramment admise est que le poker à emprunter différentes parties de son jeu à d’autres jeux existants sur plusieurs continents, au cours des siècles. On peut citer, par exemple, L’As Nas, venu de Perce, le Pochspiel Allemand ou encore le jeu de Poque Français. Bien qu’on ne sache pas précisément quel est son origine, on sait en tout cas que le mot poker est apparu en premier dans un ouvrage américain. Il décrivait un jeu de cartes qui se déroulait sur des bateaux à aube qui sillonnaient le Mississippi. C’était en 1830. On sait aussi que le jeu s’est progressivement propagée vers l’ouest des États-Unis et qu’il a ensuite encore évolué vers la fin de la guerre de sécession, avec l’introduction des tirages.

A la fin du 19e siècle et au début du  20e siècle,  le poker est successivement interdit puis autorisé, selon les variantes aux États-Unis. Ce n’est qu’après la crise de 1929, plus précisément en 1931 que le poker est un nouveau autorisé sauf la variant du Stud, considérée à l’époque comme du pur hasard.

Le poker pendant le 20e siècle :

Dans les années 1940, les joueurs de poker s’établissent à Las Vegas, dans le Nevada.  C’est dans cette ville que seront organisés, à partir de 1970, les World Series of Poker. Ce sont les championnats du monde de ce jeu.  Le premier vainqueur de ce championnat du monde de poker est Johnny Moss.  Par la suite, ce championnat du monde sera réédité tous les ans, à Las Vegas. Le premier bracelet remporté par un Français date de 1988. L’heureux gagnant de cette édition se nomme Gilbert Grosse. Il a remporté le 2500 $ Omaha Pot Limit. Par la suite, d’autres joueurs  emporteront le titre de champion du monde comme plus tard Patrick Bruel ou Elky.

En France, le poker est légalisé dans les casinos à partir de 2007 et en ligne à partir de 2010.  Depuis l’évolution et bien lente au goût des opérateurs mais aussi de celui des joueurs, qui tous deux se font beaucoup trop taxer par l’État français.

Le boum du poker :

L’histoire récente du poker est intimement liée à celle du poker en ligne:

En 1998, la première salle de poker en ligne apparait. Elle se nomme PlanetePoker.  Par la suite, d’autres opérateurs vont arriver sur le marché comme PokerStars, PartyPoker ou Bwin.  Le poker en ligne  a vécu un essor considérable après la victoire de Chris Moneymaker au WSOP de 2003. Chris Moneymaker s’était qualifié pour le célèbre tournoi à 10 000 dollars lors d’un satellite sur Internet. Ce joueur est devenu le premier  a remporté le Main Event des championnats du monde des WSOP en se qualifiant pour seulement 39 dollars. Il remporte plus de 3 millions de dollars. Ce gain énorme, prouve qu’un inconnu peut devenir champion du monde, en se qualifiant sur Internet. Cette date marque un boum de l’expansion du poker en ligne.

En 2010, en France les autorités décident d’ouvrir les jeux en ligne à la concurrence. Parmi ces jeux, on trouve les paris sportifs, les paris hippiques et le poker en ligne. Une autorité administrative indépendante et alors créée pour réguler ce nouveau marché dans l’Hexagone. Cette autorité est appelée l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). En 2020, l’ARJEL a été remplacée par ANJ (Autorité Nationale des Jeux).

En 2011, un coup de tonnerre s’abat sur le poker mondial, le FBI ferme 3 sites de poker dont PokerStars, FullTilt et AbsolutePoker, car ils contrevenaient à la loi sur les jeux en ligne aux États-Unis, datant de 2006. Depuis, les choses se sont arrangées pour Pokerstars, puisqu’un deal a été conclut entre le Département de la Justice Américaine et PokerStars (qui a acheté FullTilt) avant d’être racheté à son tour par Amya.

En 2016, en France, plusieurs variantes ont été autorisées, en plus du Texas Hold’em et du Omaha. Il s’agit du Omaha 5, de Omaha Hi-Lo, du 2-7 Triple Draw et du Stud. Cela donne aux joueurs du poker actuel plus de possibilités de passer un bon moment.

Le partage des liquidités est prévue pour le second semestre 2017 commence à se concrétiser début 2018. Les joueurs de France, d’Italie, du Portugal et de l’Espagne devraient enfin pouvoir jouer les uns contre les autres.

Il ne reste plus qu’à espérer une baisse significative des taxations de l’État français sur le poker pour que celui-ci puisse se jouer dans de bonnes conditions en France. À l’heure actuelle et depuis 2010, le poker en ligne est surtaxé par l’État français, ce qui le rend peu profitable pour les opérateurs et pour les joueurs, car leurs bankrolls fond beaucoup trop rapidement, même pour ceux qui se donnent la peine de progresser. Le plaisir du jeu est vite remplacé par l’impression d’être une vache à lait pour l’État, ce qui n’est agréable pour personne. Certes les taxes sont utiles, mais la taxation  devrait être plus raisonnable sans quoi elles mettent en danger la filière.

Les salles de poker en ligne :

Parmi les salles de poker en ligne qui existent certaines sont indépendantes, comme  Winamax, PokerStars ou Unibet et d’autres ont fait le choix de faire partie d’un réseau. Cela leur permet de partager des joueurs, mais aussi les frais de fonctionnement du logiciel utilisé.  C’est le cas, par exemple, de Pmu, Bwin encore PartyPoker qui utilisent tous les trois un logiciel fourni par bwin.party.

Jouer en ligne est très différent de jouer en live.  Évidemment, en ligne la lecture de l’adversaire a beaucoup moins d’importance et on se focalise plus sur le jeu, sur les patterns de jeux,  les outs. C’est un jeu assez technique et surtout beaucoup plus rapide. Le jeu online permet aussi de jouer sur plusieurs tableaux en même temps et de se faire assister par un tracker comme Holdem Manager. C’est un logiciel qui fournit des statistiques sur son propre jeu et sur celui de ses adversaires.

Le jeu en ligne :

Le jeu en ligne est devenu un véritable phénomène de société. Certaines salles revendiquent plus de 5 millions d’inscrits (Winamax).  Une réglementation particulière a été mise en place, en France, pour encadrer la pratique du poker en ligne. Le poker n’a pas fini d’évoluer et sera probablement très différent demain, lorsque l’intelligence artificielle sera réellement opérationnelle et que celle-ci sera supérieur à l’homme au poker (entre autres) dans toutes les variantes et dans tous les formats. Pour l’instant, certains bots sont déjà plus forts que les humains en poker limite et en Heads-up. L’avenir du poker en ligne passe très certainement par une meilleure détection des bots et un bannissement systématique des comptes frauduleux.

 

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 3 Moyenne : 4.7]
elit. fringilla libero. accumsan quis, commodo lectus velit,