Sur Parions Esport, on peut parier sur des eSports avec la FDJ.

Parions Esport de la FDJ Parions Esport est le nom du site La FDJ proposant de parier sur l’eSport. En France, FDJ propose un site de paris sportifs qui permet de parier sur tous les sports légaux dans l’hexagone. L’eSport ne fait pas partie des catégories des sports sur lesquels il est possible, pour l’heure, de parier en mode argent réels. Les paris d’eSport proposés par le site de la FDJ sont donc en mode argent virtuel, uniquement. Cependant, afin de récompenser les participants, le site offre à ceux qui obtiennent les meilleurs résultats, des cadeaux sous la forme de goodies, de t-shirt de vêtements. Ces premiers paris sportifs sur le e-sport ont pour but de tester différentes formules, mais aussi de commencer à fédérer autour de la marque Parions Esport, une communauté de joueurs qui seront probablement prêts à jouer en mode argent réel lorsque cela sera autorisé dans l’Hexagone. C’est du moins le paris que fait la FDJ en lançant ce site.

Être parmi les précurseurs :

En France, en 2010, lorsque les jeux en ligne en été ouvert à la concurrence, deux sites avaient beaucoup d’avance sur leurs concurrents, car il avait déjà, à l’époque, une forte communauté de joueurs actifs sur le .com, quand le. fr est arrivé. Cette a communauté a massivement basculée du côté. fr très rapidement.  Ces deux sites de poker en ligne étaient PokerStars et Winamax. Ce sont aujourd’hui les leaders du marché du poker en ligne en France. Après cette première expérience du poker, les opérateurs de jeux ont tirés les leçons de l’avantage de constituer une forte communauté avant la légalisation d’un marché. C’est pourquoi plusieurs opérateurs dont la FDJ sont aujourd’hui sur les rangs, bien qu’ils ne peuvent proposer pour l’instant en France que des paris en mode argent fictif. Parmi les concurrents dans le domaine du eSport, la FDJ devra compter sur StarsDraft, lancée par PokerStars en version .com uniquement, mais aussi sur Pmu Esport. D’autres sites ont réussi à créer un jeu, dans le sillage de l’Esport comme Winamax avec son jeu de l’entraîneur sur lequel il est déjà possible de jouer en mode argent réel.

La situation actuelle en France :

Pour l’instant, les paris sur les eSports ne sont pas autorisées en France. Actuellement, seuls le poker en ligne, les paris sportifs et les paris hippiques sont autorisés par l’ARJEL qui délivre des agréments aux opérateurs quand ceux-ci remplissent un cahier des charges très précis. On imagine que les discussions vont bon train avec les opérateurs au sujet de l’eSport, mais pour l’instant aucune loi n’a été promulguée en ce sens. Néanmoins, le fort intérêt que suscitent des jeux en ligne et notamment les jeux multijoueurs interrogent le législateur sur la nécessité de permettre tout en encadrant les pratiques de paris d’argent sur eSport.

parions-esport-fdj-171109-a

Capture d’écran du site officiel de Parions Esport.

Je parie avec ParionsSport  

L’offre de Parions Esport :

Pour l’instant, le site propose de parier gratuitement sur plusieurs jeux différents. Chacun peut effectuer des paris simples ou combinés en s’inscrivant sur le site.

Liste les eSports sur lesquelles il est possible de parier avec Parions Esport:

  • Counter-Strike,
  • Dota
  • StarCraft,
  • League of Legends,
  • Overwatch,
  • Call of Duty,
  • Hearthstone.

Pour pouvoir participer sur la plate-forme, il faut, auparavant, s’inscrire. Noter que ce type de jeu est réservé aux personnes majeures. Une fois inscrit sur le site, il est possible de parier. Les paris gagnés apportent des points qu’il est possible d’échanger contre des lots qui peuvent t’être des goodies, des accessoires, des vêtements ou des tenues d’eSport. Chaque semaine et chaque mois, un classement est établi parmi les joueurs qui ont obtenu le plus de points. Les meilleurs pronostiqueurs sont récompensés avec les lots que je viens d’évoquer.

À votre avis, les infos de cette page sur les jeux vous ont-elles été utiles ?
[Total: 4 Moyenne : 4.5]
facilisis pulvinar luctus vel, Phasellus Aenean mattis Lorem suscipit mi,