Moyens de paiement, dépôt et retrait d’argent chez un bookmaker.

Capture d'écran des moyens de paiement pour le dépôt et le retrait sur un site de paris sportifs.  Pour déposer de l’argent sur un compte joueur, chez un bookmaker, plusieurs moyens de paiement sont disponibles.  En revanche pour retirer de l’argent sur son compte bancaire, la plupart du temps, le virement bancaire est la seule option possible (c’est une volonté de l’ARJEL qui est l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). Je vais passer en revue les différents moyens de paiement qui permettent de déposer ou de retirer de l’argent chez les opérateurs de paris sportifs en ligne  (certains proposent aussi du poker et des paris hippiques). Vous allez découvrir qu’il existe des conditions spécifiques aux bookmakers ou aux intermédiaires de paiement pour les dépôts et les retraites. Savez-vous que certains opérateurs et certains intermédiaires de paiement, voir votre propre banque prélève de temps en temps des frais sur les transactions financières. Heureusement cette de pratique n’est que peu développée. Un moyen de paiement spécifique est parfois un critère de sélection d’un bookmaker ou d’un opérateur de jeux en ligne en général, il est donc utile d’avoir les bonnes informations afin de choisir en toute connaissance de cause.

Les solutions de paiement pour le dépôt et retrait chez les bookmakers online :

Tableau comparatif des moyens de paiement par bookmaker :

Lorsqu’un client veut créditer son compte joueur en argent réel, il effectuer un dépôt d’argent,  en utilisant l’un des moyens de paiement disponibles chez l’opérateur de paris sportifs, hippiques , ou de poker. Les moyens de paiements  peuvent être classés selon 4 familles :

  • Les cartes bancaires (Carte Bleue, e-Carte Bleue,  carte Visa, carte MasterCard, Paylib avec MasterCard).
  • Les porte-monnaie électroniques (Skrill Moneybookers,  Paypal, Neteller).
  • Les cartes prépayées (Paysafecard, Ticket Premium, Neosurf, MyNeosurf, MoneyClic,  Entropay, code barre, Cashlib).
  • Le virement bancaire.

 

#

Nom

Parier

Types de jeux

Dépôt

d’argent

Minimum

Retrait

d’argent

Minimum

Nom

1


Winamax

Lire le Test

JOUER

Poker

Sport

15 €

15 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Winamax

Lire le Test

2


Betclic

Lire le Test

JOUER

Poker

Sport

Turf

10 €

15 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Betclic

Lire le Test

3


Parions sport FDJ

Lire le Test

JOUER

Sport

Jeux de hasard

5 €

0.01 €

✔️

✔️


Parions sport FDJ

Lire le Test

4


Unibet

Lire le Test

JOUER

Poker

Sport

Turf

5 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Unibet

Lire le Test

5


PMU

Lire le Test

JOUER

Poker

Sport

Turf

5 €

1 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


PMU

Lire le Test

6


ZEbet

Lire le Test

JOUER

Sport

Turf
(ZEturf)

15 €

15 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


ZEbet

Lire le Test

7


Genybet

Lire le Test

JOUER

Sport

Turf

5 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️


Genybet

Lire le Test

8


Bwin sport

Lire le Test

JOUER

Poker

Sport

10 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Bwin sport

Lire le Test

9


BetStars

Lire le Test

JOUER

Poker (PokerStars)

Sport

 

10 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


BetStars

Lire le Test

10


Joa Online

Lire le Test

JOUER

Sport

Casinos terrestres

10 €

1 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Joa Online

Lire le Test

11


Feelingbet

Sport

10 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


Feelingbet

12


France-pari

Sport

Turf

10 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


France-pari

13


NetBet

Lire le Test

JOUER

Sport

10 €

10 €

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️

✔️


NetBet

Lire le Test

 

La sécurité des transactions :

L’ensemble des sites de paris et de poker en ligne qui ont reçu un agrément de l’ARJEL offrent ainsi un haut niveau de sécurité, non seulement lors des transactions financières, mais, aussi pour les fonds déposés.  En effet l’ARJEL impose (dans son cahier des charges) aux opérateurs d’utiliser des moyens sécurisés pour toute transaction financière, mais aussi de garantir les fonds déposés sur les comptes joueurs. Ce qui signifie que le joueur peut virer l’ensemble de ces fonds sur son compte bancaire, à tout instant. Le respect du cahier des charges imposé par l’ARJEL est une obligation sinequanone pour obtenir et conserver les licences de jeux d’argent en France.

Les différentes  familles de moyens de paiement :

La carte bancaire :

C’est le moyen de paiement le plus répandu pour effectuer un dépôt sur un site de paris sportifs, hippiques  et également de poker en ligne. Les autres bookmakers ne prélèvent pas de frais sur ce type de transaction (BetClic ne prélève plus de frais sur les transactions par carte bancaire inférieure à 100 € depuis avril 2018). Il existe deux grandes marques de carte bancaire : Visa et MasterCard.

Partout où la carte Visa est acceptée, il est possible d’utiliser également le système e-Carte Bleue qui permet de générer un numéro de carte bancaire unique pour chaque transaction.  Ce système permet de sécuriser les transactions sur Internet.

MasterCard propose de son côté système 3D Secure et Paylib (qui sont d’autres moyens de garantir la sécurité des transactions).

Lors d’un paiement par carte bancaire classique, l’utilisateur doit saisir le numéro de la carte, sa date d’expiration, ainsi que le cryptogramme visuel, qui se trouve au dos de la carte.

Le porte-monnaie électronique en ligne :

Un porte-monnaie électronique n’est pas nécessairement adossé à carte de paiement. Pour utiliser un porte-monnaie électronique en ligne, il faut tout d’abord ouvrir un compte chez cette intermédiaire en utilisant une adresse mail.  Puis, le compte client est ensuite connecté par vos soins à un compte bancaire, ou a une carte bancaire. Quand on utilise un porte-monnaie électronique, on peut s’en servir comme réserve d’argent et comme moyen de paiement. Les leaders du secteur sont PayPal, Skrill (anciennement Moneybookers) et Neteller. Ce type d’outil offre plusieurs avantages. Il permet d’effectuer un dépôt d’argent sécurisé sur un compte joueur, sans avoir à donner ses numéros de carte bancaire à un opérateur de jeux (ceci est pourtant sans risque, mais certaines personnes n’aiment pas donner leur numéro de carte bancaire).  En outre, aucuns frais ne sont prélevés par les opérateurs avec un porte-monnaie électronique en ligne. Ce moyen de paiement apporte aussi une un certain niveau de confidentialité, notamment vis-à-vis de votre banquier (ou de toute personne qui a accès à votre compte en banque), qui ne veut pas savoir qui est le destinataire final des fonds  que vous déposez dans votre porte-monnaie électronique. À part Parions Sport et la Française des jeux, les autres opérateurs de jeux en ligne acceptent tous au moins un porte-monnaie (appelé aussi portefeuille) électronique.

Autre grand avantage du porte-monnaie électronique, les transactions sont quasiment instantanées (quelques secondes suffisent en général).

La carte prépayée :

Ce type de carte contient un montant fixé  lors de l’achat et qui ne peut être dépassé.  On peut les acheter chez son buraliste, en grande surface ou sur Internet.  Leur montant varie généralement entre 5 euros et 250 euros.  Comme une carte bancaire classique, une carte prépayée permet d’effectuer plusieurs achats différents. Dans le cadre d’un dépôt  chez un bookmaker, vous avez, bien évidemment, la possibilité d’effectuer plusieurs dépôts, même sur des sites de paris ou de poker différents. Au moment de l’achat de sa carte prépayée, l’utilisateur peut choisir son montant en fonction de ses besoins ou de son budget.  Lorsque vous achetez une carte prépayée dans un point de vente physique tel qu’un bureau de tabac, un marchand de journaux, vous avez la possibilité de payer le commerçant en espèces. Cela permet d’effectuer un dépôt instantané sur son compte joueur, de manière confidentielle, puisqu’il n’est pas possible de savoir d’où proviennent les fonds  qui ont servi à acheter la carte prépayée (si vous payez en espèces). Les acteurs du marché les plus connus sont Ticket Premium, Paysafecard, Moneyclic, Neosurf, Cashlib (code-barre). Comme pour le porte-monnaie électronique, cette méthode de paiement peut intéresser les personnes qui sont réticentes à donner leur numéro de carte bancaire sur internet.  Par ailleurs, les sites de paris et de poker ne prélèvent que rarement des frais sur les transactions effectuées par cartes prépayées.

Le virement bancaire :

Le virement bancaire permet d’envoyer de l’argent directement depuis votre compte bancaire sur votre compte joueur, sans intermédiaire et donc sans frais. L’inconvénient majeur de cette méthode de paiement est qu’elle est habituellement plus longue (délai compris entre 3 et 8 jours en moyenne).  Bien que le bookmaker ne prélève pas de frais, cela n’est pas forcément le cas de votre établissement bancaire. Je vous recommande de relire les conditions générales de  vente de votre banque, car beaucoup de banques traditionnelles (les banques en ligne sont souvent plus exemplaires, au niveau des frais) ne se privent pas pour prélever des frais sur ce type de transaction.

Déposer de l’argent sur un site de paris sportif :

Les exceptions du dépôt minimum :

Les dépôts minimums dont il est question dans le tableau (plus haut) concernent ceux qui sont effectués de façon ordinaire avec la plupart des intermédiaires de paiement.  Or certains opérateurs ont prévu des exceptions à leurs habitudes, en fonction du mode de paiement utilisé. Chez Winamax le dépôt minimum est ordinairement de 15 euros par carte bancaire, Skrill ou PayPal, par exemple. Avec d’autres outils,  le montant minimum de dépôt change. Il est alors de 10 euros avec Moneyclic, de 30 euros avec Neteller est seulement 1 euro avec un Ticket Premium.

Sur le même modèle, PMU Sport demande au joueur de verser au minimum 15 euros pour un dépôt ordinaire, sauf lorsqu’il paie au moyen de cartes prépayées. Dans ce cas, le minimum est abaissé à 5 euros.

L’autre modèle concerne le premier paiement et les suivants.  Pour Parions Sport, le premier dépôt doit être au minimum de 10 euros,  afin de bénéficier du bonus de bienvenue, puis les dépôts suivants peuvent se faire à partir de 5 euros.

France Paris et son clone Feelingbet demandent à leurs joueurs de déposer au minimum 20 euros, pour leur tout premier dépôt, puis ils ont la possibilité de déposer 10 euros pour les suivants.

Le bonus le premier dépôt d’argent :

Certains opérateurs comme Winamax proposent un bonus de premier dépôt, mais aussi de rembourser le premier pari, si celui-ci est perdant, à hauteur de 100 € et dans la limite du premier dépôt.

Le premier dépôt d’argent est donc un somme qui  est pris en compte, soit dans le calcul du bonus de premier dépôt, soit dans celui permettant le remboursement du 1er pari s’il est perdu.  Le montant du premier dépôt a donc une importance capitale, dans l’attribution du bonus proposé par un opérateur (poker ou paris en ligne).

Pour le calcul du bonus de bienvenue, aucune somme déposée en dehors du premier dépôt n’est prise en compte.  Suivant l’opérateur chez lequel vous souhaitez vous inscrire, il est utile de connaître les conditions d’attribution du bonus de bienvenue afin d’en profiter pleinement.

Limite de dépôt et autolimitation :

L’ARJEL demande à chaque opérateur agréé de permettre au joueur de pouvoir fixer lui-même ses limites de dépôt journalier, hebdomadaire et mensuel,  de manière à ne pas être en capacité les modifier pendant une période donnée. Cette autolimitation du dépôt a été conçue pour empêcher de déposer de manière compulsive,  notamment après des pertes successives. Chacun conserve tout de même la possibilité de modifier, à tout moment ses propres limites de dépôt, mais celles-ci ne seront effectives que 48 heures après le changement.

Par ailleurs, plusieurs bookmakers imposent des limites maximums de dépôt.  Par exemple, un joueur ne peut pas déposer plus de 750 euros par mois chez Unibet et par semaine chez PMU.  Pour l’instant il n’y a pas d’uniformisation du montant maximum qu’un joueur peut déposer chez un opérateur de jeux d’argent en ligne. 

Retirer ses gains chez un bookmaker :

 

La validation du compte joueur :

  Important : La plupart des opérateurs de jeux en ligne (poker, paris sportifs ou hippiques)  imposent aux utilisateurs de valider définitivement le compte joueur afin de pouvoir retirer de l’argent de celui-ci. Quelques étapes sont nécessaires pour valider un compte joueur :

  1. Il faut tout d’abord s’inscrire en renseignant le formulaire d’inscription.
  2. Le nouveau client doit faire parvenir à l’opérateur un justificatif d’identité (copie de la carte d’identité, ou copie du permis de conduire, ou copie du passeport) et un justificatif bancaire (RIB).
  3. L’opérateur vérifie les justificatifs qui lui sont envoyés, puis il fait parvenir, par le courrier, un code de validation définitif, que le client doit inscrire dans le champ approprié,  à l’intérieur de l’espace personnel de son compte joueur. Ce n’est qu’après la saisie du code de validation définitif, que le compte le jeu devient, lui aussi, définitif.

 

La gestion de bankroll et opportunité de retrait :

Beaucoup de joueurs ne connaissent pas la gestion de bankroll.  Pour expliquer ce concept simplement, il faut imaginer que l’argent qu’on a déposé sur son compte joueur est un capital qu’il faut tenter de faire fructifier. Nos moyens d’action sont les paris ou le poker. On va donc chercher à augmenter notre capital, tout en minimisant nos risques de le perdre. Une des stratégies éprouvées consiste d’une part à m’investir que lorsqu’on en a des probabilités plus élevées de gagner de perdre (je développerais ce point dans un autre article) et la seconde consiste à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier (comme dit le proverbe). Par exemple, pour les paris, cela signifie qu’on se fixe un maximum de 1, voire 2 % à 5 % de notre capital par enjeu. Admettons que dans un premier temps, on commence par 1%.  Cela signifie qu’en cas de grave déveine, il faudrait perdre 100 fois la même mise pour terminer à zéro. Si l’on dispose de 100 euros de capital, chaque mise ne devrait pas dépasser 1 € et si le capital de départ n’est que de 50 euros, une mise devrait représenter 50 centimes. Pour jouer sereinement, il est toujours recommandé de ne jamais avoir besoin de cet argent pour faire autre chose (notamment pour la vie quotidienne).  Il est donc important de ne déposer qu’une somme d’argent dont on n’a pas besoin pour vivre décemment. Dans le jeu, comme dans la vie, il n’est jamais recommandé de jouer, ou de vivre, au-dessus de ses moyens. C’est pourquoi je vous encourage à jouer raisonnablement et effectuer un dépôt qui ne vous gênera pas financièrement dans votre vie quotidienne. Si je vous parle de tout ça maintenant, c’est aussi par rapport au sujet du retrait d’argent. Si votre capital de départ est de 100 unités et que vous en retirez 50,  il ne vous reste plus que 50 unités pour jouer. Ce qui signifie que vous devrez réduire le montant de vos mises et donc de vos gains potentiels, si vous adoptez une gestion de bankroll intelligente.

Ne faites pas la même erreur de beaucoup de gens, c’est-à-dire de jouer n’importe comment, en misant tout votre capital sur un pari,  car c’est la plus sûre manière finir par tout perdre. Quand le capital de départ est perdu, soit on arrête, soit on change de stratégie,  soit encore on redépose sans se remettre en cause (c’est la plus mauvaise option). Se retrouver broke (perdre son capital de départ) est arrivé à beaucoup de joueurs, mais ceux qui sont devenus gagnants ont en revanche tous adoptés une gestion de bankroll intelligente. Avoir une gestion de bankroll est essentiel,  en plus des qualités de bons joueurs, pour devenir gagnant, qu’on soit parieur ou joueur de poker (au poker, une unité peut représenter une cave en cash game ou un buy-in en sit and go ou en tournoi).

Quel montant retiré ?

Comme je vous le suggère plus haut, si vous adoptez une gestion de bankroll intelligente,  vous ne devez de préférence pas retirer votre capital, mais seulement les bénéfices. Cela signifie que si vous aviez 100 euros de départ et que vous avez accumulé 10 € de bénéfice.  Ce sont ces 10 euros de bénéfices que vous pourrez retirer, dans le cadre d’une gestion de bankroll intelligente. Si vous avez suivi mon conseil, qui est de ne déposer qu’une somme dans on a pas besoin pour vivre,  vous n’avez, pas besoin d’effectuer de cash out (retrait d’argent), ou alors seulement lorsque vous avez gagné suffisamment.

Pour aller plus loin, il est aussi possible d’imaginer une gestion de bankroll adaptée au retrait.  On pourrait imaginer qu’on se fixe comme règle de ne jamais retirer plus de 10 % du bénéfice. Si on reprend notre exemple, avec un bénéfice de 10 euros, je ne pourrais retirer que 1 €.  Mais est-ce bien utile de retirer 1 € ? À part m’acheter une friandise, je ne ferais pas grand-chose de cette somme, alors autant la laisser sur le compte de jeux et continuer à s’en servir afin d’augmenter le capital, qu’en pensez-vous ?

Un  seuil de virement automatique possible, prévu par la loi :

Les opérateurs agréés ARJEL autorisent le virement automatique de vos fonds directement sur votre compte en banque à partir d’un seuil que vous avez vous-même paramétré.  Pour cela, vous décidez du montant du seuil et de la réserve minimums à laisser sur le compte joueur. Le reste se fait automatiquement. Ceci est une option et n’a aucun caractère obligatoire.

Montant du retrait minimum :

Dans le tableau ci-dessus, vous avez pu remarquer que la fourchette du dépôt minimum s’étend de 0,01 euro avec Parions Sport jusqu’à 15 euros avec BetClic et ZEbet pour débloquer vos fonds. La moyenne du retrait minimum se trouvant à 10 euros.  Saluons aussi les efforts de Joa Online et de PMU, qui autorisent le retrait à partir de 1 € minimum.

Conditions de retrait après avoir bénéficié d’un bonus :  

Certains bookmakers imposent de rejouer un certain nombre de fois la somme attribuée grâce au bonus (souvent sur le premier pari perdant) avant de pouvoir la retirer. Parmi les adeptes de cette pratique, on peut citer Feelingbet, France Pari et Netbet (ces 3 là ont des conditions assez discutables).

 

#

Nom

Nombre de fois que le bonus doit être rejoué, afin de pouvoir être retiré.

1


Winamax

0

2


Betclic

0

3


Parions Sport

0

4


Unibet

0

5


PMU

1

6


Zebet

2

7


Genybet

1

8


Bwin

0

9


Betstars

0

10


Joa Online

2

11


Feelingbet

3

12


France pari

3

13


NetBet

6 fois avec une cote minimum de 2 !

 

Le virement bancaire :

Lors de l’inscription,  un nouveau client doit fournir ses coordonnées bancaires, ainsi qu’un RIB à son opérateur afin qu’un éventuel retrait de liquidités soit toujours possible lorsque le joueur le décide. Comme nous l’avons peu plus haut, tout retrait est conditionné à la validation définitive du compte joueur.  Ces dispositions obligeant les opérateurs à demander des coordonnées bancaires de tout nouvel inscrit sont imposées par l’ARJEL. La validation des informations bancaires permet de s’assurer qu’un joueur dispose bien d’un compte bancaire, sur lequel il pourra récupérer ses fonds. Ce dispositif et également conçu pour lutter contre le blanchiment d’argent.  En effet, toute transaction sortante de chez un opérateur de jeux en ligne devient traçable par les services de police, si besoin.

À part trois opérateurs, tous les autres ne permettent de retirer de l’argent que via un virement bancaire.  Les trois exceptions son Winamax, Unibet et ZEbet, qui en plus du virement bancaire permettent aussi de retirer de l’argent via Skrill, seulement si le dépôt a été fait également en passant par ce porte-monnaie électronique pour Unibet et ZEbet.  Chez Winamax la validation définitive du compte joueur est la condition d’un retrait sur un compte Skrill.

Il faut entre 2 et 10 jours, depuis le l’instant de l’ordre de virement bancaire jusqu’au moment où l’argent se trouve effectivement sur votre compte en banque. Eh oui, les banques ne sont pas pressées de vous redonner votre argent, alors que techniquement il ne devrait pas se passer plus de quelques secondes,  entre l’instant de l’ordre et la possibilité de toucher effectivement son dû. La contrepartie de cette lenteur bancaire est qu’il n’y a pas de frais pour un retrait (sauf dans d’exceptionnelles situations).

Les sites de paris sportifs qui prélèvent des frais sur les transactions ?

Frais sur le dépôt d’argent :

Zebet et Joa Online sont les rares opérateurs à prélever des frais de transaction pour l’utilisation  d’une carte prépayée tel que Paysafecard, Ticket Premium ou encore Moneyclic et Neosurf. Prélever des frais sur un moyen de paiement spécifique signifie simplement que l’opérateur ne souhaite pas que les joueurs utilisent ce mode de paiement.

PMU pratique ce qu’il appelle des frais personnalisés.  C’est-à-dire que si un client approvisionne son compte client au moyen d’une carte prépayée ou encore d’un porte-monnaie électronique,  PMU est susceptible de lui compter des frais. D’après le règlement, disponible dans les conditions générales du site, il semble que cette pratique soit exceptionnelle (probablement est-elle destinée à sanctionner des abus. J’utilise mon probablement, car le règlement de l’opérateur et plus que flou que  sur ce point).

Frais de tenue de compte, de garde ou de clôture :

Habituellement, Zeturf ne prélève pas de frais de tenue de compte sauf pour les comptes inactifs,  c’est-à-dire sans activité pendant une période d’au moins un 1 an. Dans ce cas, ZEturf prélève 20 % du montant du compte avec un plafond de 5 € minimum et 20 € maximum.

PMU prélève des frais de garde de 5 €,  si le joueur tarde à envoyer ces documents justificatifs, ou à valider son compte joueur définitivement, ou encore s’il ne saisit pas  le code de validation dans le temps imparti, après un changement d’adresse.

BetClic compte 5 euros  de frais par mois sur tout compte provisoire clôturer,  tant que les pièces justificatives n’ont pas été fournies  et que le code de validation n’a pas été activé. Ces frais ne peuvent s’appliquer que sur un compte créditeur.

BetClic prélève également 5 euros de frais de gestion pour la clôture d’un compte inactif au bout d’un an.  En effet, il faut savoir que la loi française impose aux opérateurs de fermer les comptes inactifs  après qu’aucune action de jeux n’ait été détectée pendant 12 mois consécutifs. BetClic ne prélève 5 euros que sur un compte créditeur.  Si après ce prélèvement, il reste encore de l’argent sur le compte de jeux, celui-ci est automatiquement viré sur le compte bancaire du joueur et BetClic envoie un email au client, pour l’avertir de sa démarche.

Frais sur le retrait d’argent :

Chez BetClic, le retrait minimum est de 5 euros. Cependant tout retrait inférieur à 15 € implique des frais de 5 euros par retrait. Par ailleurs, si un joueur effectue deux retraits ou plus dans un intervalle de temps inférieur à 7 jours, 5 euros sont prélevés par retrait, à partir du second retrait.

Chez France Pari, si vous effectuez un retrait moins de 7 jours après votre dépôt, 5 % du montant du retrait sera déduit.  L’opérateur prélève également 10% sur toute somme retirée et non jouée sur le site. Autrement dit il faut jouer au moins une fois la somme déposée pour ne pas avoir à payer ces 10 %.  

Feelingbet prélève, pour sa part, des frais de 5 % pour toute somme retirée et qui n’aurait pas été jouée au moins une fois sur le site de paris sportifs.

Frais prélevés par votre établissement bancaire :

Si vous êtes titulaire d’un compte bancaire dans une banque classique (par opposition aux banques en ligne),  je vous recommande de bien observer tous les frais qui vous sont facturés, car ce type d’établissement ne se gêne pas pour compter des frais à tout va, pour tout et n’importe quoi.  J’ai moi-même quitté la Banque p… pour cette raison ! Si comme moi, vous en avez assez de vous faire ponctionner (pour rester poli) régulièrement par votre établissement bancaire (sans que le service rendu soit à la hauteur des frais),  je vous recommande vivement de passer, vous aussi aux banques en ligne ! En effet des établissements bancaires comme Boursorama Banque sont non seulement pratiques et en plus ils ne comptent que très peu de frais bancaires.

Quel bookmaker et le plus avantageux pour déposer ou retirer de l’argent ?

Winamax :

Winamax propose beaucoup de moyens de paiement et ne prélève aucuns frais  sur les transactions. Avec son système de code-barres que chacun peut acheter chez son buraliste, l’opérateur innove aussi au niveau des moyens de paiement.

  Je joue avec Winamax.

PMU :

Avec une belle diversité de solution de paiement, PMU se place très bien d’autant plus que l’opérateur permet de jouer au poker, d’effectuer des paris sportifs et hippiques  avec le même compte joueur. Le seul bémol concernant les frais de garde qui s’appliquent aux joueurs distraits. Chez PMU, on peut retirer de l’argent à partir d’un euro, sans frais, évidement !

Parions Sport :

Parions Sport ne propose pas beaucoup de moyens de paiement,  mais ceux qui sont proposés ne comportent aucuns frais. De plus les moyens de paiement proposés sont les plus courants. C’est le champion du mini retrait,  avec la possibilité de ne retirer que 0,01 euro.

Unibet :

L’opérateur Unibet et l’un de ceux qui proposent le plus de moyens de paiement différents avec notamment les cartes bancaires Visa et MasterCard,  les porte-monnaie électroniques avec PayPal, Skrill, Neteller, mais aussi avec les cartes prépayées avec Ticket Premium et Paysafecard. Chez Unibet, le dépôt minimum est de 5 euros, ce qui permet de commencer à jouer au poker en ligne, d’effectuer des paris sportifs et des paris hippiques sans se ruiner.

GenyBet :

GenyBet propose des moyens de paiement classiques comme la Carte Bleue, la MasterCard ou la Visa, mais également le virement bancaire et Paysafecard.  L’opérateur ne prélève aucuns frais sur les transactions et il propose 5 euros de dépôt minimum autorisé.

Les informations de cette page vous ont-elles été utiles ?
[Total: 12 Moyenne : 4.1]
 
 
Première publication, le .
Dernière mise à jour le .

Auteur : Fred pour ludo9.com

 

À lire aussi :

 
 
moyen-paiement-depot-retrait-180421