Guide des paris sportifs en ligne, pour bien parier en ligne.

Les paris sportifs en ligne. Les paris sportifs en ligne ont de nombreux avantages par rapport aux paris sportifs classiques, mais aussi beaucoup de points en commun, notamment dans le fonctionnement, ou dans le vocabulaire utilisé. Les différences les plus notoires entre les paris sportifs en ligne et en live portent sur le moyen de parier, sur la praticité ou encore sur les moments pendant lesquels un pari sportif est possible. En France, les paris sportifs en ligne sont proposés par des bookmakers online dont les plus connus sont Winamax, BetClic, Parions Sport ou encore Unibet, PMU, ZEbet et Bwin. Retrouvez-les dans un comparatif des site de paris sportifs légaux en France. En tout, il existe 13 opérateurs de paris sportifs en ligne légaux dans l’Hexagone.

Qu’est-ce que les paris sportifs en ligne :

Vous le savez certainement, dans les paris sportifs, un joueur mise de l’argent sur un événement qui  peut se produire (ou non) lors d’une rencontre sportive. Si l’événement pronostiqué arrive, le joueur gagne de l’argent (il récupère sa mise + une somme déterminée par la cote) et si l’événement ne se produit, pas c’est le bookmaker (organisme de paris sportifs) qui remporte la mise. Dans les paris sportifs en ligne, c’est exactement le même principe, à la différence que le bookmaker ne tient pas un bureau de paris physique, mais en ligne.

Les avantages des sites paris sportifs en ligne :

Par rapport aux points de vente de bookmakers physique, les sites de paris sportifs en ligne possèdent de nombreux avantages.  Ils sont ouverts 24 heures sur 24, accessibles depuis n’importe quel endroit, à travers le monde (lorsque le pays autorise le bookmaker online),  les cotes évoluent constamment, de nombreuses statistiques sont parfois mises à disposition par le bookmaker lui-même. Les joueurs peuvent aussi miser depuis tous les types d’appareils (ordinateurs, smartphones, tablettes).  Il ne suffit que de quelques secondes pour placer un pari sur un match de foot, ou la performance de telle ou telle athlètes, depuis un compte joueur. De plus, à l’ouverture de chaque compte joueurs, le bookmaker vérifie si celui qui cherche à s’inscrire est bien majeur une part et qu’il n’est pas inscrit sur la liste  National des interdits de jeux du ministère de l’Intérieur, d’autre part (l’inscription sur la liste nationale des interdits de jeu est volontaire. Chaque joueur qui s’y inscrit le fait volontairement pour une période de 3 ans).

L’organisation des paris sportifs en France :

En France, l’organisation de paris sportifs est confiée à des opérateurs pour la plupart privés pour les activités online et publique pour l’activité en point de vente physique.

Concrètement, seule La Française des jeux s’occupe de paris sportifs et seul le  PMU gère paris hippique, en point de vente physique. Pour ce qui est des paris sportifs en ligne, il existe actuellement 13 opérateurs qui ont reçu un agrément de l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne)  pour proposer leurs services de paris sportifs en France (je parlerai plus en détail des paris hippiques dans un autre article). Parmi les 13 opérateurs agréés ARJEL, on trouve également le site Parions Sport qui appartient à la FDJ et le site du PMU qui appartient au groupe du même nom.

Les paris sportifs sont ouverts à la concurrence depuis 2010. L’activité des paris sportifs en ligne est régulée par un organisme administratif indépendant appeler l’ARJEL.

L’ARJEL et les sites de paris sportifs agréés ARJEL :

Les opérateurs de paris sportifs en ligne en France En France, l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) est chargé de réguler les jeux en ligne, c’est-à-dire que cette autorité administrative indépendante a fixé un cahier des charges auxquelles doivent se conformer rigoureusement les opérateurs qui veulent obtenir ou garder une licence.  Cette licence de l’ARJEL permet à un opérateur de proposer en toute légalité ses services aux joueurs présents sur le sol français. Cette licence autorise également les sites de paris sportifs en ligne à promouvoir leurs jeux et leur marques au travers de publicités sur plusieurs médias (TV, radio, presse, web).

En France, le secteur des jeux  d’argent en ligne est particulièrement concurrentiel, car les acteurs sont nombreux et tous sont soumis à un niveau de fiscalité très (voir même trop) élevé.  Chaque bookmaker tente donc, à sa manière, d’être à la fois visible et attractif, afin de recruter de nouveaux joueurs et de conserver ceux déjà acquis.

La sûreté des sites ARJEL :

Outre l’attribution de licence, l’ARJEL est chargé d’élaborer un cahier des charges que doivent respecter les opérateurs de paris sportifs en ligne.  Parmi les points importants qui figurent dans le cahier des charges de l’ARJEL, on en trouve plusieurs concernant la sécurité des sites internet, mais aussi des transactions financières ou encore des dépôts effectués par des joueurs. Les sites de paris sportifs en ligne ont l’obligation utiliser des protocoles sécurisés pour garantir la fiabilité des transactions. Ils doivent aussi disposer chacun, d’un coffre-fort électronique dans lequel sont placés les dépôts de leurs clients.

Quand un nouveau client s’inscrit, celui-ci doit fournir un justificatif d’identité et un justificatif bancaire qui permettront de pouvoir tracer les flux financiers en cas de suspicion de fraude. Ce dispositif a également pour but de permettre à chaque joueur de pouvoir retirer ses fonds à tout moment, lorsqu’ils le souhaitent et directement sur son compte bancaire.

Les sites labellisés arborent un logo de l’organisme en bas de chaque page : “Agréé ARJEL” (exemple ci-contre).  Leurs noms de domaine est en .fr et toutes les pages les sites sont en français. Depuis la France, d’autres sites de paris sportifs en ligne non agréés ARJEL sont parfois accessibles, mais avec ces l’opérateurs, vous n’avez aucune garantie concernant la sûreté des transactions, ni même la garantie de recouvrer vos fonds avec avec les bookmakers agréés ARJEL, c’est pourquoi je vous conseille de jouer en priorité sur des sites agréés ARJEL, si vous êtes en France.

Les points de vente physique permettant d’effectuer des paris sportifs : FDJ + PMU.

Un peu plus haut, j’ai évoqué les points de vente physiques de la FDJ permettant de parier.  II s’agit le plus souvent de Maison de la Presse, de bureau de tabac, mais aussi de brasserie,  de lieu de convivialité qui ont passé un accord avec la Française des jeux pour promouvoir les divertissements de la marque. Dans ce type de points de vente, vous pouvez non seulement parier sur des sports, mais aussi la plupart du temps jouer au loto,  à l’Euro Millions et aux autres grands jeux de hasard de la FDJ. En France il y a environ 31 000 points de vente FDJ répartis sur tout le territoire. Pour les amateurs de paris hippiques, c’est environ 13 000 points de vente qui sont répartis dans la France entière.

Les opérateurs  de paris sportifs en ligne :

Afin de vous aider à faire un choix parmi la douzaine d’opérateurs proposant d’effectuer des paris sportifs en ligne,  voici un comparatif des bookmakers.

Tableau présentant les sites de paris sportifs en ligne légaux en France :

Voici le classement des meilleurs bookmakers selon plusieurs critères dont, le bonus, la jouabilité, notement sur appareil mobile, le niveau des cotes, la diversité des paris, les statistiques pour annalyser les performances des compétiteurs, la possibilité de suivre un événement en live et et parier en direct, les moyens de paiements proposés, les services offerts comme un programme de fidéllité ou des promos régulières.

 

#NomS’inscrireBonusAgrément ARJELPropose les meilleures cotes*
1WinamaxS’inscrire100 €
+
500 €
0003-PS-2014-05-1484 %
2BetclicS’inscrire50 €0011-PS-2010-06-0719 %
3Parions sport FDJS’inscrire150 €0013-PS-2010-06-0525 %
4UnibetS’inscrire100 €0007-PS-2010-06-0560 %
5PmuS’inscrire50 €0002-PS-2010-06-0712 %
6ZEbetS’inscrire 150 €0005-PS-2014-05-1430 %
7GenybetS’inscrire50 €0008-PS-2013-07-24x
8Bwin sportS’inscrire107 €0001-PS-2010-06-0717 %
9BetStarsS’inscrire100 €0006-PS-2016-06-07x
10JoaS’inscrire150 €0031-PS-2015-07-17x
11 Feelingbet0015-PS-2010-06-07x
12 France-pari0015-PS-2010-06-075 %
13NetBetS’inscrire100 €0043-PS-2011-07-253 %

 

* Il arrive quelquefois que plusieurs sites de paris sportifs proposent la même meilleure cote pour le même pari, ce qui explique que le total des pourcentages dépasse les 100 %.

L’étude a été réalisée par Odoxa pour Winamax sur la base des données fournies par SportRadar, pendant une période comprise entre le 1/07/2017 et le 31/03/2018. Les compétitions prises en compte sont le football, le basketball, le rugby et le tennis (source) pour établir les pourcentages des meilleurs cotes. 

Les bonus :

Afin d’inciter de nouveaux clients à s’inscrire chez eux, les sites de paris sportifs en ligne proposent un bonus de bienvenue qui peut prendre plusieurs formes différentes.  Les deux types de bonus qui qui sont le plus courants en ce moment sont le bonus de bienvenue sur le premier dépôt et le premier pari perdu remboursé, souvent jusqu’à hauteur de 100 €. Ces deux bonus comme toutes les promos qui sont proposées sont toujours soumises à des conditions d’utilisation  que je vous recommande de lire avant de vous engager. En lisant les conditions d’utilisation, vous allez constaté que certains bonus sont assez faciles à décrocher alors que d’autres sont plus compliqués, voire très difficiles, pour quelques-uns, à obtenir. Afin d’éviter les surprises, je vous conseille de lire l’article ce que j’ai consacré au bonus des bookmakers.

 

S’inscrire sur un site agréé ARJEL :

  Important : l’ARJEL a prévu un processus d’inscription standardisé sur les sites de paris sportifs en ligne agréés ARJEL.  L’inscription se fait en plusieurs temps.

  1. Dans un premier temps, le joueur doit ouvrir un compte de jeux, chez un opérateur en remplissant un formulaire d’inscription. Pendant cette phase, il vous est demandé de fournir votre adresse mail, les renseignements sur votre identité,  vos limites de jeux et également vos coordonnées bancaires (tous les salles de jeux virtuelles agréées ARJEL ou demandent les mêmes renseignements).
  2. Le nouveau client doit faire parvenir à l’opérateur un justificatif d’identité (copie d’une pièce d’identité qui peut être une copie du passeport, une copie du permis de conduire, ou encore une copie de la carte d’identité) et un justificatif bancaire (Relevé d’Identité bancaire, appelé aussi RIB) dans un délai maximum de 30 jours suivant l’inscription.
  3. Le nouveau client peut effectuer un premier dépôt d’argent sur son compte joueur, s’il veut profiter du bonus offert par le bookmaker.
  4. Le bookmaker vérifier les documents qui lui sont envoyés puis il envoie à son tour un code de validation définitif au joueur.
  5. Lorsque le joueur reçoit son code de validation définitif, il doit le saisir dans l’espace personnel de son compte joueur.  C’est après cette réalisation que le compte joueur devient définitif.

 

Dépôt, retrait et moyen de paiement chez les bookmakers :

Avant d’effectuer un pari sportif, il faut d’abord créditer son compte joueur. Pour cela, plusieurs moyens de paiement sont mis à la disposition des joueurs par les sites de paris sportifs. Certains n’offrent que peu de moyens de dépôt comme Parions Sport qui propose uniquement de payer par carte bancaire alors que d’autres une myriade de solutions permettant de déposer de l’argent comme Winamax, ou PMU par exemple.

Les solutions les plus utilisées pour déposer de l’argent sont les cartes bancaires (MasterCard et Visa), les porte-monnaie électroniques (Skrill, Neteller, PayPal), les cartes prépayées (Paysafecard, Ticket Premium, Entropay, Moneyclic, Neosurf, MyNeosurf, un code-barre (qui permet de créditer son compte en payant en cash), Cashlib), et enfin le virement bancaire. Pour ce qui est du retrait d’argent, les solutions sont plus limitées, car l’ARJEL voulait pouvoir contrôler les flux financiers, en cas de soupçon de blanchiment d’argent. Tous les opérateurs proposent donc le retrait par virement bancaire et quelques-uns permettent aussi d’utiliser Skrill (BetClic, Unibet et Winamax).

Comment effectuer des paris sportifs en ligne :

Lorsqu’on est inscrit sur une plateforme de paris sportifs en ligne, et qu’on a effectué un premier dépôt,  on peut immédiatement placer un premier pari en ligne.

  1. Pour cela, il faut commencer par choisir le sport,  puis la compétition, l’équipe ou l’athlète sur lequel on va miser.  
  2. Ensuite, il faut déterminer le type de pari (pari simple, combiné, grille, etc.) qui vous intéresse.
  3. Dès que vous avez défini la cible de votre pari, vous placer une mise, qui sera, en cas de victoire multipliée par la cote correspondante (en cas de défaite vous perdez votre mise,  sauf dans le cas du bonus remboursant le premier, s’il est perdant).
  4. Dès que le résultat est connu du bookmaker, celui-ci crédite votre compte joueur du montant  de la mise multiplié par la cote, en cas de victoire.

Les cotes dans les paris sportifs :

Dans le monde des paris sportifs, la cote est un coefficient multiplicateur qui s’applique à la mise de départ. Plus les cotes des paris sportifs sont élevées, et plus les coefficients multiplicateurs augmentent potentiellement votre gain. La cote est déterminée par le bookmaker qui la calcule en fonction d’une multitude de critères dont la forme des équipes ou des athlètes, le nombre de joueurs qui parient (ou risquent de parier) sur tel ou tel événement,  ou encore sur les aléas connus ou possibles d’une rencontre. Il faut savoir que, la cote est à la fois un indicateur du gain potentiel, mais qu’elle traduit aussi la probabilité que l’événement prévu survienne. En résumé, plus la cote est basse et plus l’événement possède de chance d’arriver et inversement. D’un point de vue financier, plus la cote est basse et plus le gain est faible et inversement également.

Les types de paris :

Les bookmakers se sont montrés très créatifs en matière de types de paris sportifs en ligne.  Cela va du pari simple, en passant par le combo, la grille, jusqu’aux résultats complets d’un championnat (par exemple, pronostiquer tous les résultats de la coupe du monde de football 2018).  Pour un simple match de football, il existe parfois plus d’une cinquantaine de paris en ligne possible différents. À titre d’exemple, voici plusieurs types de paris sportifs en ligne différents :

Le pari simple : à la fois très populaire et à la portée de tous,  le pari simple vise à parier sur l’issue d’un événement sportif,  comportant deux compétiteurs. En fonction du sport, il peut y avoir un gagnant, un perdant ou un match nul. Par exemple, au tennis il y a toujours un gagnant et perdant, alors que dans un match de football opposant deux équipes, il peut y avoir une équipe gagnante, une autre perdante ou encore un match nul (ce type de pari a été popularisé par le 1 N 2).

Le pari à double chance : ce type de mise est une variante du pari simple. Le pari à chance double s’applique sur les matchs  dont l’issue peut être un match nul. Le parieur a ici la possibilité de miser sur deux possibilités sur 3.  Par exemple, sur la victoire de l’équipe A ou match nul. Lorsqu’on utilise le pari à chance double, la cote est bien évidemment inférieure à celle d’un pari simple, mais en cas de fortes incertitudes, c’est un outil intéressant qui permet de minimiser les risques. Car rappelons-le,  il est toujours préférable de gagner peu que de perdre.

Le pari en face à face : dans une compétition comportant de nombreux participants, il est possible de n’en sélectionner que deux et de faire un pari sur celui des deux qui terminera  devant l’autre. Ce type de paris sportifs en ligne et souvent proposé dans les courses de Formule 1, dans laquelle on peut mettre en compétition 2 coureurs, afin de pronostiquer lequel sera devant l’autre, sur la ligne d’arrivée.

Le pari over / under : l’enjeu consiste ici à prévoir si un nombre d’occurrences d’événements sera supérieur ou inférieur à un chiffre donné  par le bookmaker, car over/under signifie plus / moins. Il peut s’agir d’un nombre de buts, mais aussi d’un nombre de corner, de carton jaune ou rouge,  ou de tout autre événement qui peut se répéter plusieurs fois au cours d’un match. Le plus courant des paris over / under porte sur le nombre de buts qui a lieu pendant une rencontre sportive.  Par exemple : sera-t-il marqué plus ou moins de 2 buts pendant la rencontre ?

Le score exact : comme son nom l’indique, le pari sur le score exact consiste à pronostiquer le résultat exact, de l’issue d’une compétition sportive. Ex : 2-1 pour un match de foot.

Le pari à la mi-temps : ici, ce qui est important n’est pas le score final, mais celui à la mi-temps.  Le joueur doit prévoir quel sera le score, au moment du coup de sifflet de la mi-temps.

Le pari à la mi-temps et le score final : Ce type de pari appelé aussi half-time / full time (mi-temps / plein temps ; soit le score à la fin du match) permets de miser sur le score exact à la mi-temps et sur celui de la fin de la rencontre sportive.

Le pari combiné : appelé aussi paris combo, le pari combiné consiste à combiner plusieurs paris sportifs en ligne entre eux. L’intérêt  du pari combiné est que le gain peut être plus élevé, car les cotes vont se multiplie entre elles. Il faut aussi être conscient que plus on multiplie le nombre de  rencontres dans un combo, plus le risque que l’un des événements pronostiqués et ne se réalise pas, ce qui signifiera que l’ensemble du pari sera perdu. Comme dans tout pari, plus la cote est élevée et plus le risque de perte s’accroît. Voici un exemple de pari combiné : mise x cote A x cote B = gain espéré. Ce qui peut donner 2 € x 1.8 x1.75 = 6.3 € en cas de réussite du combo.

Le pari avec handicap : le handicap vise à rééquilibrer les forces des adversaires  en attribuant des points ou des buts d’avance à l’équipe, ou à l’athlète qui est considéré comme l’outsider. L’ajout d’un handicap à pour conséquence, la hausse des cotes.  Si l’on prend l’exemple de deux équipes de football, dont une est archi favorite, le handicap consiste à donner un ou plusieurs buts d’avance l’équipe réputée la plus faible. Deux types de handicaps existent. Il y a d’abord le handicap classique et le handicap asiatique. La différence entre les deux est que dans le handicap asiatique, l’éventualité d’un match nul n’est pas prise en compte par le bookmaker.

Les gains :

Outre quelques rares exceptions, la plupart des gains réalisés au moyen de paris sportifs en ligne concernent plutôt de petites sommes allant de quelques euros à quelques centaines, voire quelques milliers d’euros parfois.

La raison de ces gains modérés aux paris sportifs est structurelle.  Il faut savoir, en premier lieu, que les opérateurs limitent les gains aux paris sportifs des joueurs de manière très différente. Par exemple, chez JOAONLINE, il n’est pas possible de gagner plus de 2 500 € par pari, alors que chez BetClic ou Winamax,  le montant maximum du gain est de 200 000 € par pari. Même s’il s’agit ici de gains plutôt exceptionnels. Dans la majorité des cas, le gain réalisé est fonction de deux éléments. D’abord, la mise de départ et ensuite de la cote, pour un pari simple.  Si je mise 10 € avec une cote de 2, je ne pourrai jamais gagner plus que 20 €. Si je souhaite gagner davantage, il faut soit miser plus, soit choisir une cote supérieure, ou les deux. La possibilité de combiner des cotes entre elles permet aussi de faire grimper le gain potentiel.  Mais attention, le gain potentiel n’est pas toujours le gain réel, car il arrive qu’on perde de temps à autre. À l’exception des grilles ou de combos, il est bien rare de gagner le jackpot avec des paris sportifs en ligne. Mais l’intérêt majeur de ce type de jeu se situe moins dans les gros gains sensationnels que dans de plus modeste et plus régulier rapports, pour peu qu’on possède un peu de  flair et de bon sens pour les pronostics.

Des qualités pour gagner :

Pour gagner régulièrement de l’argent aux paris sportifs en ligne (ou non), plusieurs qualités et règles sont requises. Il faut d’abord être un bon gestionnaire (gestion de bankroll raisonnée),  puis garder la tête froide, s’inscrire sur plusieurs sites de paris sportifs (afin de profiter à chaque fois des meilleures cotes), varier le type de paris auquel on va participer, avoir une bonne connaissance  du sport, des athlètes et de leur environnement, ou encore des équipes et des conditions de jeu, ainsi que des statistiques disponibles. Je vous recommande de ne choisir que des compétitions pour lesquels, aux vues de nos connaissances, vous envisagez sérieusement que l’un des protagonistes peut l’emporter. Il s’agit, bien sûr, de toujours éviter de parier comme un supporter (dont le jugement est quelquefois biaisé par son affection pour un sportif ou une équipe). Mon dernier conseil sera de vous intéresser aussi à autre chose qu’aux paris sportifs, afin de rester maître du jeu (avoir plusieurs hobbys et passions  est un bon gage pour éviter les risques d’addiction), de sorte que le jeu n’occupe pas une part trop importante dans notre vie.

Si vous jouez avec modération, que vous appliquez avec perspicacité ces quelques principes et conseils, vous ne gagnerez certes pas à tous les coups,  car il existe une part d’aléa importante dans les paris sportifs, mais votre niveau de réussite sera bien supérieur à la plupart de tous les parieurs amateurs.

Quelques mots sur la gestion de bankroll :

La moins évidente et pourtant la plus importante de toutes les qualités d’un bon joueur est celle du bon gestionnaire.  Prenons un exemple extrême, si je mise 100 % de ma bankroll (montant qui correspond à la totalité de mon patrimoine dédié aux jeux), sur chaque mise que j’engage, à votre avis, combien me faudra-t-il de paris sportifs pour perdre la totalité de ma bankroll et de me retrouver broke (ruiné) ? La réponse est de 1 à X (X représente ici mon talent moins le premier coup du sort imprévu). En effet,  si ma bankroll est de 100 € et que je mise à chaque fois la totalité de l’argent dont je dispose avec une cote de 2, cela pourrait donner quelque chose comme ceci :

Paris n°1 : 100 x 2 = 200, puis 200 x 2 = 400, puis 400 x 2, comme ça marche, je continue, puis 800 x 2 =1600, etc. jusqu’à l’instant fatidique pendant lequel, par manque de clairvoyance, pour une raison totalement imprévisible, je vais perdre le dernier pari. Le résultat sera alors : ma mise x la cote = 0 €. En suivant ce type de stratégie (suicidaire), le résultat est inévitablement le même.  Au bout du compte, on finit avec 0 euro. Le good run (le fait de gagner plusieurs fois de suite) peut durer plus ou moins longtemps, selon le talent et la chance, mais il s’arrête inévitablement, car dans la pratique, il est impossible de gagner 100% de ses paris, à l’infini.

Dans un autre exemple,  si vous ne pariez que 1 %  de votre bankroll sur 100 paris, toujours avec une cote de 2, il faudrait perdre  au moins 51 paris pour commencer à perdre de l’argent.

Une gestion de bankroll débute à partir du moment ou on appliquer le proverbe qui dit “on ne met pas tous ses oeufs dans le même panier”. Il existe des gestions de bankroll plus ou moins  risquées. Lorsqu’on est débutant, il est recommandé de ne pas miser plus de 1 à 2 % de sa bankroll par pari. Très exceptionnellement, on peut monter jusqu’à 5 %, sur une mise, mais il faut se garder d’aller au-delà, tant qu’on n’a pas acquis une solide expérience. Quand bien même, on est un habitué,  d’une discipline sportive, rester prudent et ne pas s’emballer sont des règles d’or qui donnent la possibilité d’être bénéficiaire sur le long terme. De très beaux paris, avec de très belles cotes, il y en a régulièrement, alors ne vous emballez pas !

Le risque d’addiction :

Sur Internet,  on trouve plusieurs des témoignages de personnes qui disent gagner de l’argent, voir beaucoup d’argent grâce aux paris sportifs en ligne.   C’est vrai, il existe quelques personnes qui gagnent régulièrement un peu, voire beaucoup d’argent avec les paris sportifs. Pour autant, la majorité des joueurs ne misent et gagnent (quand ils gagnent) que de petites sommes ou des montants modérés. N’allez pas  imaginer que vous allez faire fortune, sans effort et en un claquement de doigts grâce aux paris sportifs en ligne. Je vous demande de gardez en mémoire que ce que vous misez, vous pouvez le perdre. Bien sûr, vous pouvez aussi gagner aux paris sportifs de manière régulière, mais cela demandera de la patience,  de l’opiniâtreté, de la réflexion et surtout de la modération. Il est important de jouer en fonction de ses revenus. C’est-à-dire de consacrer une somme définie en jeu, une somme qui n’est pas indispensable pour les besoins quotidiens. Si cette somme est de 100 €, tant mieux pour vous, mais si elle n’est que de 5 ou 10 €,  je vous recommande de ne pas jouer davantage.

  Je joue avec Winamax

L’évolution du marché des paris sportifs en ligne :

Pour bien comprendre l’histoire des paris sportifs en France,  s’il ne fallait retenir qu’une seule date, ce serait juillet 2010.  En effet, avant cette période seule les opérateurs historiques que sont la Française des jeux et le PMU avaient le droit de proposer aux internautes  présents sur le sol français, des paris sportifs et hippiques. Dans la pratique la quantité et la qualité de paris sportifs disponibles étaient insuffisants. Par ailleurs, dans le même temps, des sites de paris sportifs privés qui avaient obtenu des licences dans d’autres pays de l’Union européenne et proposaient leurs services aux internautes français.

Il existait donc, avant 2010, un conflit entre l’État français, ainsi que ses opérateurs officiels et les autres opérateurs privés de l’Union européenne.

En 2010, tout a été remis à plat avec l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne. À partir de cette date, les opérateurs qui souhaitaient proposer leurs services aux internautes présents sur le sol français devaient demander et obtenir une licence auprès de l’ARJEL. Actuellement il existe 13 opérateurs de paris sportifs qui ont reçu un agrément de l’ARJEL pour proposer leurs services aux joueurs  présents sur les territoires français.

La fiscalité sur les paris sportifs (de même que sur le poker en ligne)  n’a pas évolué depuis 2010, alors que cela aurait dû se faire 2 ans après (close de revoyure prévue par le législateur).  La fiscalité décidée à l’époque devait être transitoire et ajustée par la suite. Mais malheureusement  pour les opérateurs et pour les parieurs, le statu quo demeure depuis. La conséquence la plus directe est que beaucoup d’opérateurs perdent de l’argent et que les joueurs bénéficient de cote inférieure à ce qu’elles devraient être,  non seulement à cause du prélèvement trop important de l’État, mais aussi de la réglementation qui impose un taux de redistribution maximal de 85 %, soi-disant pour limiter le risque d’addiction (je dis soi-disant, car tout le monde sait très bien que ce taux de redistribution est parfaitement grotesque et ne représente aucune réalité).

Malgré un environnement fiscal et réglementaire très défavorable en France, le secteur des paris sportifs en ligne  progresse régulièrement. Mais le secteur se porterait beaucoup mieux, si, comme le demandent non seulement les joueurs, mais aussi les opérateurs et l’ARJEL, les règles et le niveau de taxation évoluaient enfin intelligemment. C’est-à-dire qu’elles permettraient enfin à ce secteur d’activité économique, à part entière, de respirer au lieu de l’asphyxier progressivement.

 

L'évolution du produit brut des jeux pour les paris sportifs en ligne.

Graphique représentant l’évolution de l’activité, en millions d’euros du produit brut des Jeux pour le secteur des paris sportifs en ligne. Ces chiffres sont issus des rapports d’activité l’ARJEL.

Les informations de cette page vous ont-elles été utiles ?
[Total: 10 Moyenne : 4.1]
 
 
Première publication, le .
Dernière mise à jour le .

Auteur : Fred pour ludo9.com

 
 
paris-sportifs-en-ligne-180426